"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 mai 2006

L'Orthodoxie n'est pas une mode, mais ça marche

L'Eglise du Christ, l'Orthodoxie, a fondé en Belgique plusieurs paroisses durant ces 3 dernières années. La dernière en date, dans le Luxembourg, en octobre 2005. Et il y a eu Oostende, Leuven, etc..
Ou bien il a fallu un déménagement, les locaux étant devenus trop petits pour acceuillir le nombre croissant de fidèles (comme par exemple mes amis de la paroisse Serbe de Saint-Sava, partis de Bruxelles Nord pour s'installer aux Etangs Noirs à Molenbeek en 2004).
On n'entend pourtant pas de grandes campagnes "d'évangélisation", pas de grandes messes télévisées, rien. Cette croissance n'est pas unique à la Belgique. Voyez ci-après. Un million et demi de fidèles en plus...

Dimanche 30 avril 2006 Le père Joseph résume l'article plus bas par cet excellent extrait :
http://southern-orthodoxy.blogspot.com/2006/04/orthodoxy-aint-hip.html
"Lorsque j'étais adolescent, dans les années 1940, je pensait qu'il y avait quelque chose qui clochait dans notre Eglise, parce que nous ne changions pas, et je me demandais "Quel est le problème?", dit Isaiah, à présent âgé de 75 ans, et évêque métropolitain de Denver depuis 13 ans.
"Après 44 ans comme prêtre, j'ai réalisé pourquoi nous n'avions pas changé", dit-il.
"(L'Eglise) reflète ce que l'Apôtre Paul disait de Jésus-Christ, qu'Il était le même hier, aujourd'hui et demain. Cela signifie que la vérité est absolue, et non pas relative," rajoute-il. "Nous pouvons dire que nous appartenons à une Eglise qui n'a pas changé depuis près de 2.000 ans."
Un article provenant du journal "Houston Chronicle"

Dans le même ordre d'idée, une "sagesse" chinoise : "Quand j'avais 20 ans, je voulais changer le monde. J'ai beaucoup bougé, beaucoup poussé le monde à bouger, et rien n'a changé. A 40 ans, j'ai voulu changer mon entourage. J'ai beaucoup poussé mon entourage à changer, et rien n'a changé. A 60 ans, j'ai pensé à me changer moi. J'ai commencé à le faire. Et aussitôt, tout autour de moi, les choses ont commencé à changer."

Voici donc l'article complet :

http://www.directionstoorthodoxy.org/mod/news/view.php?article_id=7624

Attaché à la tradition dans une époque de changement : un dirigeant Grec Orthodoxe réfléchit aux raisons de la croissance de sa confession [= Eglise].

Posté le samedi 29 avril 2006:

Houston Chronicle
Par RICHARD VARA

L'Eglise Orthodoxe Grecque ne change jamais. C'est pour cela qu'elle est en croissance, dit le métropolite Isaiah, chef spirituel de la Métropole de Denver, qui comporte 14 Etats dont le Texas.

Isaiah dit que l'Eglise s'est accrue d'un million et demi de membres, en plus de ses fidèles nationaux – tout cela sans le moindre programme public particulier.

"Nous ne sommes pas partis à la recherche de convertis," dit Isaiah. "Peut-être devrions-nous le faire, mais on ne l'a pas fait."

Isaiah parla de la confession (= Eglise) durant une récente visite à Houston, lors de la préparation pour la célébration du 25ème anniversaire de la métropole. La célébration ce week-end comportera une visite du dirigeant national de l'Eglise, l'archevêque Demetrios de New York.

Isaiah dit que les gens sont attirés par l'Eglise Orthodoxe Grecque avec ses liturgies et sa structure hiérarchique, et ce même dans la région de la "Bible Belt" (*) qui est le pays des grandes églises avec des offices interactifs et exubérants, et des centres indépendants de culte.

(*) c'est la manière dont on appelle les régions majoritairement protestantes-baptistes dans le sud des USA)

Il dit qu'un des points du Christianisme Orthodoxe que les nouveaux venus trouvent attirant, c'est son insistance sur l'immuabilité de la vérité et de la doctrine.

"Lorsque j'étais adolescent, dans les années 1940, je pensait qu'il y avait quelque chose qui clochait dans notre Eglise, parce que nous ne changions pas, et je me demandais "Quel est le problème?", dit Isaiah, à présent âgé de 75 ans, et évêque métropolitain de Denver depuis 13 ans.

"Après 44 ans comme prêtre, j'ai réalisé pourquoi nous n'avions pas changé", dit-il.

"(L'Eglise) reflète ce que l'Apôtre Paul disait de Jésus-Christ, qu'Il était le même hier, aujourd'hui et demain. Cela signifie que la vérité est absolue, et non pas relative," rajoute-il. "Nous pouvons dire que nous appartenons à une Eglise qui n'a pas changé depuis près de 2.000 ans."

Isaiah dit que les débats sur les ordinations et unions d'homosexuels reflètent la culture populaire, et ont amené des gens d'autres confessons en recherche pour une nouvelle patrie ecclésiale.

"Les gens cherchent une vérité qui soit absolue, et non pas relative", dit le métropolite. "Ils veulent voir de la stabilité dans leur foi Chrétienne."

Il voit aussi un nombre croissant de jeunes gens optant pour la Tradition.

"Les jeunes gens de maintenant ont tendance à être plus traditionnels que les plus âgés", dit Isaiah.

Mais avec toute son insistance sur la doctrine et les enseignements immuables, l'Eglise Orthodoxe sait s'adapter à des changements positifs.

Par exemple, les liturgies ecclésiales, auparavant entièrement dites en grec, sont à présent presque complètement en anglais.

"Il y a des années d'ici, nous parsemions de l'anglais dans le grec. A présent, nous parsemons du grec dans l'anglais", rajoute-il.

L'archidiocèse Grec Orthodoxe d'Amérique a son évêché principal à New York, et c'est une des Eglises nationales sous la direction du patriarche Bartholomeos de Constantinople.
La métropole de Denver est une des 8 régions qui constituent cette Eglise nationale.
Houston a été autrefois le siège de cette métropole.

"Houston est la plus grande et plus forte" ville de la métropole, dit Isaiah, qui supervise la grande région avec ses 50 paroisses et 2 chapelles. "Elle fut la première ville cathédrale de la région, à l'époque."

Houston a été le centre du district diocésain de l'Eglise jusqu'en 1974. Ensuite Denver a été choisit, parce qu'elle occupait une position plus centrale pour le regroupement régional proposé. La métropole inclut à présent Texas, Colorado, Idaho, Kansas, Montana, Nebraska, New Mexico, North Dakota, Oklahoma, South Dakota, Utah et Wyoming, de même que les parties occidentales de la Louisianne et du Missouri. Le regroupement fut officiellement établit par l'Eglise aux USA il y a 25 ans.

La région d'Houston est fière d'avoir 3 paroisses Grecques Orthodoxes : la cathédrale Grecque Orthodoxe de l'Annonciation à 3511 Yoakum; Saint Basil le Grand, 1100 Eldridge Parkway; et Saint Jean le Théologien à Webster. Saint Basil et saint Jean ont été fondé au cours des 10 années passées, un signe de croissance, rajoute Isaiah.

La cathédrale de l'Annonciation s'enorgueillit de compter 1.000 des 10.000 familles de la métropole, en faisant la plus grande assemblée de la métropole, et une des 3 principales paroisses Grecques Orthodoxes du pays, dit le Rev. Gabriel J. Karambis, pasteur. Il estime que quelque 400 autres familles participent aux Offices mais ne font pas formellement partie de la paroisse.

père Gabriel Karambis



"La plupart des paroisses Grecques Orthodoxes en comptent dans les 200", rajoute Karambis. L'Ecole Orthodoxe de l'Annonciation, de l'autre côté de la rue face à l'église, compte plus de 650 étudiants inscrits.

C'est un très bon signe pour l'avenir de l'Eglise, dit Karambis.

©2006, Directions to Orthodoxy

Aucun commentaire: