"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 juin 2006

La Croix: rouge ou pas, folie pour ce monde de ténèbres

"Le langage que parle la Croix est une folie pour ceux qui vont à leur perte, tandis que pour ceux qui sont sauvés, pour nous, c'est une puissance de Dieu. Il est écrit : 'Je détruirai la sagesse des sages et J'anéantirai l'intelligence des intelligents' (Is. 29,14). Où est-il, le sage? Où est l'érudit? Où est le chercheur des réalités de ce monde? Dieu n'a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde? Puisque en effet le monde, avec sa sagesse, n'a point reconnu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauver les croyants par la folie de son message. Les Juifs demandent des signes, les Grecs cherchent la sagesse; tandis que nous, nous proclamons un Christ crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les païens; mais pour les élus, aussi bien Juifs que Grecs, c'est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes."
Saint Paul, 1ère épitre aux Corinthiens 1,18-25

Henri Dunant, prix Nobel de la Paix 1901, fondateur de la Croix Rouge, certes non-Orthodoxe, mais il était Chrétien. Il a été représentant des YMCA, et ses dernières paroles sur son lit de mort (dans la misère la plus noire) sont :
"Je suis un disciple du Christ, comme au premier siècle, et rien de plus."
On ne saurait être plus clair sur la "source" d'origine de la Croix Rouge.

Le prétexte du changement est bien entendu toujours le "pluralisme". Mais si ceux qui veulent participer à ce genre de fantastique organisation mondialement utile, ça les gène qu'ayant été fondée par des Chrétiens – une de plus! - , elle soit donc placée sous le Signe de la Croix, plutôt que de vouloir pinailler, ils ont bien plus simple à faire. Soit ils se "bougent" et créent pareilles associations, et alors ils utiliseront les symboles qu'ils veulent. Soit ils réfléchissent sur la "source" de ce surgissement de charité caractéristique du Christianisme depuis 2 millénaires, et ils intègrent le mouvement sans rien y changer. C'est simple, non?

Bon, d'accord, le but était d'arriver à avoir Palestiniens et Israéliens travaillant ensemble. Mais que je sache, dans les paroisses Orthodoxes de Terre Sainte, on n'a pas retiré les Croix (au contraire!) pour qu'ils puissent entrer dans la maison de Dieu. Car parler dans ce cadre de "sensibilité aux Croisades" et y mêler la croix, je ne vois pas le rapport, je suis désolé. Ceux qui ont mené ces guerres, dont les Orthodoxes ont aussi été victimes, en quoi ont-ils un rapport avec le Christ et la Croix? Est-ce que parce que les avions d'Hitler portaient une swastika, symbole du polythéisme Hindou, il faudrait imputer aux Hindous ce détournement d'usage de leur symbole? Non. Prenant donc exemple sur l'Eglise Orthodoxe, ils ne devraient pas changer le symbole de la Croix Rouge mais amener à la juste compréhension du symbole. L'éducation, l'information, voilà la solution.
Et plus de guerre avec ça : car le Christ est la Paix, la seule.

* * * * * *

La Croix Rouge prête à accepter un nouvel emblème.
20/06/2006 - 10:56:18
http://www.breakingnews.ie/2006/06/20/story264122.html





Des années de campagne sont sur le point d'aboutir pour intégrer Israéliens et Palestiniens dans le mouvement humanitaire de la Croix Rouge, grâce à une solution en préparation en Suisse, afin de contourner les sensibilités de longue date au sujet des Croisades, croix et croissants.

La conférence internationale de 2 jours de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, qui s'est ouverte aujourd'hui à Genève, a reçu une demande d'approbation de changement pour rencontrer une demande des Israéliens qui dure depuis près de 6 décennies, à savoir d'être accepté comme membre sans devoir utiliser la Croix ou un croissant pour s'identifier.

Au centre du plan, on trouve l'addition d'un troisième emblème, neutre – un carré blanc cerclé de rouge, tenant sur un coin – il serait soit seul, soit utilisé comme cadre pour le "Bouclier Rouge de David", de l'association de secours médical israélienne Magen David Adom.


L'emblème – surnommé "le cristal rouge" – a été approuvé malgré les objections des musulmans, au cour d'une conférence diplomatique très durement débattue en décembre dernier. Mais ce n'était qu'un premier pas, et cette conférence-ci a été convoquée pour achever le travail.

Micheline Calmy-Rey, ministre des Affaires Etrangères de Suisse, a déclaré lors de son discours d'ouverture : "Je suis ravie que le succès de la conférence favorise l'accomplissement d'un objectif qui est très important pour nous : l'universalité du mouvement."
"Toutes les parties concernées, et je pense en particulier aux sociétés nationales Israéliennes et Palestiniennes, seront enfin à même de participer activement à ses décisions," a dit Calmy-Rey. "Ils seront à même de répondre aux besoins humanitaires croissants dans la région d'une manière toujours plus efficace et coordonnée."

La simple croix rouge sur fond blanc – l'inverse du pavillon national de Suisse – avait été adopté comme emblème du mouvement lors de sa fondation en 1863, après que l'humaniste Henri Dunant aie été horrifié par le carnage et les blessés laissés sans soin, scènes vues durant une bataille d'un jour entre les forces Autrichiennes et Franco-Sardes le 24 juin 1859, à Solferino, Italie.
Mais le symbole rappela involontairement aux musulmans les Croisades chrétiennes, et ils insistèrent au 19ème siècle pour avoir leur propre croissant rouge.
Lorsque la société Israélienne postula pour devenir membre en 1949, elle fit objection à l'utilisation d'une croix ou d'un croissant, et la société de la Croix Rouge refusa de l'accepter avec un autre emblème.
La société et ses amis, y compris la Croix Rouge Américaine, ont mené campagne des années durant pour sortir de cette impasse.
Bien qu'il y ait eu quelqu'intérêt pour le nouvel emblème hors du Moyen Orient, il a été conçu principalement pour rencontrer les objections d'Israël. Magen David Adom peut le combiner avec l'étoile rouge pour créer un nouveau logo.
Les soldats Israéliens pourront faire usage du cristal sur un drapeau blanc comme emblème pour protéger leurs médecins et autres travailleurs humanitaires aidant les blessés de guerre.

L'Erythrée envisage d'utiliser le cristal en y faisant figurer et la croix et le croissant si sa société rejoint le mouvement. Certains Européens ont envisagé son usage temporaire dans les régions où la croix ou le croissant seul pourrait être malvenu.
Mais n'importe quelle société pourrait combiner l'emblème avec la croix ou le croissant – ou les 2 – pour usage temporaire.

Le cristal avait été initialement approuvé en décembre, par la conférence diplomatique de 192
nations ayant signé la Convention de Genève sur la conduite de la guerre. A présent, le cristal doit être accepté par l'entièreté du mouvement, qui compte les parties internationales de la Croix Rouge et les 183 sociétés nationales de la Croix Rouge et du Croissant Rouge.
En plus d'accueillir la société Israélienne, il est aussi demandé à la conférence d'admettre le Croissant Rouge Palestinien. D'habitude, les sociétés ont à être associées à un Etat souverain, ce qui n'est pas le cas pour les Palestiniens. Mais les représentants officiels internationaux veulent une exception spéciale à cause des tensions du Moyen Orient.
"Nous sommes tous conscients que les 6 mois qui ont suivis la conférence diplomatique ont été marqué par un accroissement des tensions au Moyen Orient et par une grave détérioration de la situation humanitaire, en particulier dans les territoires palestiniens occupés," a dit Calmy-Rey.

"Pour nous, c'est un grand avantage s'ils sont reconnus simultanément, qu'ils sont égaux, et que tous 2 jouent le même rôle et sont responsables devant le même groupe de leur concitoyens," a dit Ian Piper, porte-parole du Comité International de la Croix Rouge.

A plus de l'ensemble de mesures de l'an dernier, Magen David Adom et l'association Palestinienne se sont mis d'accord pour permettre à leurs corps médicaux respectifs d'opérer sans encombre. Mais cela n'a pas suffit pour influencer le vote Arabe.

Les officiels de la Croix Rouge Internationale aimeraient voir les changements approuvés par consensus, mais disent que s'il est nécessaire de voter, un vote de la majorité des 2/3 présents suffira à l'approbation.


* * * * *





Du "Fil RSS" du quotidien "Le Soir"
La Croix-Rouge approuve l'adhésion
Le Mouvement de la Croix-Rouge a approuvé dans la nuit de mercredi à jeudi l'adhésion des So
ciétés de secours israélienne et palestinienne après deux journées de difficiles tractations, à Genève, qui se sont finies par un vote. La modification des statuts nécessaires pour admettre les deux sociétés du Proche-orient a été approuvée par 237 voix contre 54 et 18 abstentions. La majorité des deux tiers des pays membres et des sociétés nationales qui était requise a ainsi été dépassée. Le vote a été accueilli par des applaudissements nourris des quelque 1.400 délégués qui étaient à Genève. Les négociations avaient été compliquées par la dégradation de la situation au Proche-Orient. by internet@lesoir.be (Avec les rédactions du Soir en ligne, du Soir, d’AFP, d’AP et de Belga) on 22/06/2006 9:05

Aucun commentaire: