"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

07 juin 2006

Orthodoxie Occidentale - La véritable étendue des Décrets Russes

Western Orthodoxy: The True Extent of the Russian Decrees

S'il est un fait quasiment inconnu parmi les Orthodoxes actuels concernant toutes les parties de l'Eglise (qui est Une), c'est bien l'enracinement doctrinal du Rite Occidental pour l'Orthodoxie Orientale.
Pour l'Occident, c'est évident : nos Pères et Mères d'Occident étaient Orthodoxes, donc beaucoup de ce que notre Eglise a produit avant le Schisme est réutilisable tel quel. Mais pour l'Orient, qui ignorait déjà l'Occident à l'époque, les siècles n'ont rien arrangé. C'est le grand élan missionnaire des Russes, au 19ème siècle, qui changera les choses. Radicalement. Sans retour en arrière possible.
Parce qu'aujourd'hui, en 2006, du fait de ces décrets qui n'ont jamais été rejettés par les autres Eglises Orthodoxes, et même plus, sont appliqués par certaines et non des moindres telles que le Patriarcat d'Antioche (le véritable Siège de saint Pierre!), plus personne, plus aucun évêque Orthodoxe canonique, nulle part, ne peut décrêter un interdit. Il peut dire que pastoralement, là où il se trouve, cela pourrait ne pas être approprié. Mais pour que cela soit le cas, il ne doit pas se trouver en Occident, et surtout en Europe. Puisque c'est ici que tout est né. Et que donc, la légitimité de son utilisation y est au plus haut..

Voyons ce bref survol des "décrets russes" avec ce texte clair et précis d'un site Orthodoxe Occidental Antiochien.

Jean-Michel




saint Tikhon de Moscou, célébrant la Liturgie.
Il est à la base de l'actuel "Rite de Saint Tikhon", Liturgie utilisée dans le Vicariat Orthodoxe Occidental du Patriarcat d'Antioche
Saint Tikhon, prie Dieu pour nous!






La véritable étendue des Décrets Russes

L'Eglise Orthodoxe de Russie qui a examiné la Messe Romaine et le Livre de Prière Commune a en fait accordé une bien plus grande latitude [à leur sujet] que ce qui est généralement mentionné.

1. Romain.
Lorsque l'Eglise Orthodoxe de Russie a approuvé pour la première fois une liturgie de Rite Occidental, le texte résultant était une forme à peine modifiée du Missale Romanum de 1570. Le dr. J.J. Overbeck (ora pro nobis!) a publiquement insisté pour seulement 2 changements textuels à la Messe "Tridentine" :
Suppression du "filioque" et remplacement de la prière "Supra quae proptio" par une épiclèse "descendante". L'Eglise de Russie a sagement retenu cette prière, et a inséré l'épiclèse dans le "Supplices te rogamus".
(ce texte semble en être une traduction en anglais... avec des modifications postérieures; si quelqu'un a quelqu'information certaine, merci de me le signaler). Le dr. Overbeck semble ne pas avoir demandé de traduction différente pour le terme "mérite"

Le dr. Overbeck a aussi demandé que, "les Heures canoniques soient purifiées des maculations papistes; et qu'elles soient dites dans toute leur ampleur par le clergé régulier (moines), mais le 'ritu paschali' par le clergé séculier." Ceci devrait répondre à la question posée sur ce blogue :
est-ce qu'un bréviaire séculier pourrait être approuvé pour le Rite Occidental?
(Le p. Jack Whitbrock, prêtre Antiochien de Rite Occidental en Nouvelle Zélande, a compilé une révision Orthodoxe du Missale Romanum.)

On peut ne pas être d'accord avec les idées du dr. Overbeck – l'Eglise de Russie elle-même ne l'a pas été – mais ses propositions qui sont aux origines modernes de l'Orthodoxie de Rite Occidental méritent discussion.

2. Anglican.
Non seulement les "Commentaires russes sur le Livre de Prière Américain" ont établit des directives précises pour l'adaptation de la liturgie de la Communion Anglicane pour l'usage Orthodoxe, mais ils ont aussi approuvé bien plus du "Livre de Prière Commune" [BCP] que ce qui n'en est utilisé actuellement dans l'Orthodoxie de Rite Occidental. Tout en indiquant les modifications requises à apporter à "l'Ordre pour la Sainte Communion" et aux Matines/Vêpres – modifications que tant Antioche que l'Eglise Hors Frontières ont intégralement appliquées – ils ont aussi approuvé des sections entières du BCP (version 1892)
sans la moindre modification que ce soit à y apporter:

Il n'y a visiblement rien qui soit ouvert à une objection de niveau dogmatique dans les

"Prières et actions de grâce en diverses occasions" qui sont contenues dans le American Prayer Book [1892 BCP], étant en partie communes à celui-ci et à la version Anglaise du livre, et en partie spécifique à celui-ci... Il peut être dit la même chose des offices placés après le rite des funérailles : - rite de rentrée de la femme à l'église après l'accouchement
Formulaire de prières à utiliser en mer
Formulaire de prières lors de la visite aux prisonniers
Formulaire de prières et d'action de grâce pour les fruits de la terre en automne
Prières familiales du matin et du soir.

En d'autres mots, non seulement cette liturgie et ces Heures peuvent êtres adaptées sans crainte de se voir taxés de "Cranmerien / Protestant", mais ces parties-là pourraient être utilisées telles quelles pour la prière. (le document donne aussi des directives pour la révision d'autres Offices du BCP de 1892, comme par exemple l'Ordination, mais à ma connaissance elles n'ont pas encore été entreprises). Cette autorisation est souvent ignorée losque l'on discute à propos du Rite Orthodoxe Occidental.

Sous-diacre Benjamin Johnson, 25 mai 2006, 02h34am

Aucun commentaire: