"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

29 juillet 2006

Chardons

Une fleur de chardon, c'est beau.

Mais un gros buisson de chardon dans une ville est souvent signe de terrain à l'abandon. On y verra quantité de détritus pulluler, et les rats aussi.


Et pourtant, le chardon, l'abeille ne dédaigne pas le butiner..



Voici ce que dit le Seigneur : Malheureux l'homme qui se fie à un homme, qui s'appuie sur un être de chair, et dont le coeur est éloigné du Seigneur! Il est comme un chardon dans la lande; il ne ressentira pas le bonheur, il habite le sol brûlé du désert, une terre salée où personne ne demeure. Heureux l'homme qui met sa confiance dans le Seigneur, et dont le Seigneur est l'espérance! Il est comme un arbre planté près des eaux, qui étend ses racines vers le ruisseau; vienne la chaleur, il ne la redoute pas, son feuillage reste vert; une année de sécheresse ne l'inquiète pas, il continue de porter des fruits. Livre du prophète Jérémie 17,5-8

Aucun commentaire: