"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

28 juillet 2006

Irlande : Psautier du 9ème siècle retrouvé dans une tourbière

En parle aussi :
BOGGING: Magically Delicious!
http://southern-orthodoxy.blogspot.com/2006/07/about-that-ancient-irish-psalter.html

Irlande : un Psautier du 9ème siècle retrouvé dans une tourbière
http://www.smh.com.au

Découverte fragile... un ancien Psautier, écrit sur du vélin
Photo: AP

Jodie Ginsberg à Dublin
27 Juillet, 2006

Un ancien livre de prière retrouvé dans une tourbière a été salué comme étant une des plus importantes découvertes en Irlande depuis des décennies, voire des siècles.
Le National Museum d'Irlande dit que des morceaux de ce qui appert être un Psautier, rédigé vers l'an 800, a été découvert par un bulldozer dans une tourbière dans les Midlands du sud.
"Cet équivalent Irlandais aux Rouleaux de la Mer Morte est salué par .. les experts comme étant la plus importante découverte jamais réalisée dans une tourbière en Europe."
La découverte comprend d'importants fragments de ce qu'on croit être un antique Psautier Chrétien Irlandais, écrit sur du vélin [vellum], un parchemin de fine peau d'animal.
"Dans mes espoirs les plus fous, je n'aurais pu que rêver d'une découverte aussi fragile et rare que celle-ci," déclare le directeur du musée, Pat Wallace, ajoutant que ce n'était pas tant les fragments eux-mêmes, mais ce qu'ils représentaient, qui étaient d'une si "prodigieuse" importance. "Cela atteste l'incroyable richesse de l'antique civilisation Chrétienne sur cette île et témoigne de la grandeur de l'ancienne Irlande," a-t'il rajouté.
On ne sait pas comment le manuscrit s'est retrouvé dans la tourbe. "Il peut avoir été perdu en voyage, ou jeté après une invasion, probablement il y a plus de 1200 ans d'ici."
Bernard Meehan, en charge de l'étude des manuscrits au Trinity College à Dublin, a été invité à s'exprimer sur le contexte et l'arrière-plan concernant le manuscrit. Il croit que c'est la première découverte d'un antique manuscrit médiéval Irlandais en 2 siècles.
Reuters

* * * * *

La nouvelle a fait le tour du monde, en voici quelques liens & extraits
http://au.news.yahoo.com/060725/2/p/zwpi.html
http://www.examiner.com/articlePDF.cfm?articleID=192028 (PDF)


* * * * *


Une découverte "d'importance prodigieuse" dans une tourbière des Midlands
http://www.ireland.com/newspaper/front/2006/0726/pf1153813781160.html

26/07/2006


La découverte d'un ancien manuscrit dans une tourbière des midlands a été décrite par le Musée National d'Irlande comme étant "d'importance prodigieuse", rapporte Ruadhán Mac Cormaic.
[...]
Le fermier sur les terres de qui la découverte a eu lieu a aussitôt averti la direction du musée, et vendredi, une équipe de spécialistes l'ont apportée au laboratoire de préservation du musée à Collins Barracks (Dublin).
D'après Raghnall Ó Floinn, responsable des collections au musée, il y a 45 lettres par ligne et maximum 40 lignes par page.
Bien que le Psaume 83 soit lisible, on ne pourra déterminer l'état de conservation des autres Psaumes ou textes additionnels qu'après des travaux minutieux réalisés par une équipe d'experts. Il est possible que le manuscrit se retrouve exposé au public dans la galerie de Chrétienté antique du musée d'ici quelques années.
Le pr. Bernard Meehan, responsable des manuscrits au Trinity College de Dublin, dit que c'est une
découverte "sensationnelle".
"Je n'en ai entendu parler que hier, et depuis lors, j'ai pas pu trouver d'autres mots. Je ne parviens pas à trouver de cas équivalents... Ce que nous avons ici est vraiment spectaculaire, une découverte tout à fait inattendue."
Le ministre des Arts, John O'Donoghue, a félicité celui qui a réalisé la découverte et le musée pour cette "si heureuse" trouvaille.


* * * * *



Un Psautier vieux de 1.200 ans tiré de terre dans une tourbière d'Irlande
Par Alan Cowell
The New York Times
Mercredi 26 juillet 2006
http://www.iht.com/bin/print_ipub.php?file=/articles/2006/07/26/news/irish.php

Le Musée National d'Irlande a annoncé mercredi qu'un Psautier vieux de 1.200 ans trouvé par un ouvrier dans une tourbière était d'une importance archéologique comparable à "un équivalent Irlandais des Rouleaux de la Mer Morte."
La découverte de cet ancien Psautier mardi dernier est décrite comme remarquable par les officiels du musée pour 2 raisons principales – le fait qu'il a survécut si longtemps dans un terrain tourbeux, et la manière par laquelle il a été repéré par un ouvrier du bâtiment qui a arrêté la pelleteuse mécanique juste à temps pour le sauver de la destruction.
Un porte-parole du musée à Dublin, Aoife Demel, a déclaré dans un entretien téléphonique qu'il n'était pas question d'un canular, car plusieurs experts l'avaient examiné.
[...]
Le manuscrit d'à peu près 20 pages a été découvert le 20 juillet dans les Midlands Irlandais, lorsqu'un ouvrier a remarqué quelque chose dans la tourbière qu'il était occupé à creuser pour l'exploitation commerciale du sol.
Les officiels du musée n'ont pas voulu indiquer l'emplacement de la tourbière parce que des archéologues sont encore occupés à explorer le site.
Le musée dit que le livre a été retrouvé ouvert à la page montrant le Psaume 83 en latin. Les Psaumes étaient écrits sur du vélin.
"Les pages semblent être celles d'un mince livre de grande taille, avec une couverture en vélin ou cuir, d'où le bloc de livre a glissé,", dit l'annonce de presse du musée.
Raghnall Ó Floinn, directeur des collections, dit que chaque page du document contenait quelque 40 lignes écrites avec quelque 45 lettres par ligne.
"Bien que le Psaume 83 soit lisible," dit l'annonce de presse, "on ne pourra déterminer l'état de conservation des autres Psaumes ou textes additionnels qu'après de longs et minutieux travaux réalisés par une équipe d'experts dans le laboratoire du musée."
Dans les versions de langue anglaise ultérieures, le Psaume 83 exhorte Dieu à agir contre les conspirateurs qui complotent pour s'assurer "que le nom d'Israël disparaisse des souvenirs."
L'âge probable du manuscrit le situe à la même antique époque médiévale que le Livre de Kells, un manuscrit enluminé des Evangiles Chrétiens qui est visible depuis le 19ème siècle dans la Old Library du Trinity College, comme l'indique le site internet du collège, http://www.tcd.ie/Library/heritage/kells.php


* * * * *


C B C . C A A r t s - Un ancien Psautier retrouvé dans une tourbière Irlandaise
http://www.cbc.ca/story/arts/national/2006/07/25/bog-book.html?print
Mardi 25 juillet 2006 18:07:48 EDT
CBC Arts Canada

Les archéologues en Irlande considèrent la découverte d'un ancien livre des Psaumes tiré hors d'une tourbière comme un miracle.

Cet ancien livre des Psaumes a été découvert la semaine dernière par un ouvrier exceptionnellement vigilant travaillant dans une tourbière. Les experts disent que les pages de vélin sont très fragiles. (Associated Press/National Museum of Ireland)
Le livre a été découvert par un homme retirant de la tourbe d'une tourbière avec une pelleteuse.
"C'est vraiment une découverte miraculeuse," dit Pat Wallace, directeur du Musée National d'Irlande, où le livre a été placé en chambre froide. Il fait partie du groupe d'experts en manuscrits qui se sont exprimés mardi au sujet de la découverte.
[..]
Le livre fait près de 20 pages et les experts pensent qu'il a été écrit par des moines entre 800 et 1.000 apJC.

Livre retrouvé ouvert.
Minutieusement écrit en écriture latine, il a été retrouvé ouvert à la page montrant le Psaume 83, dans lequel Dieu entend la complainte à propos des autres nations qui tentent d'effacer le nom d'Israël.
Wallace a décrit la reliure et la couverture du livre comme "du vélin en cuir, ressemblant à un très gros porte-documents." Cela pourrait prendre des mois d'étude rien que pour trouver la manière la plus sûre pour décoller les pages sans les abîmer, a-t'il dit.
[..]
Un ouvrier creusant la tourbe pour créer un sol commercialement exploitable dans les Midlands irlandais a aperçu le livre juste sous la benne de sa pelleteuse.
Le propriétaire de la tourbière, prompt à réagir, a recouvert le livre avec de la terre humide, et ça l'a préservé de détérioration due à l'exposition à l'air, a dit Wallace. La tourbière a des propriétés de conservation pour les anciens objets artisanaux.
L'Irlande a eu nombre de monastères médiévaux, et plusieurs textes manuscrits de cette époque ont survécu, y compris le richement illustré Livre de Kells, qui est exposé au Trinity College.
Rédigé avec des extraits d'Associated Press


* * * * *




Clon-Mac-Nois, pèlerinage en couple, 7 août 2005

Annonces officielles du musée national d'Irlande :

Un ancien Livre des Psaumes découvert
http://www.museum.ie/news/details_news.asp?sPressType=1&newsid=230
26 juillet 2006

[...]
Félicitant le Musée à l'occasion de la découverte, la rapidité de son annonce et l'action de ses découvreurs, le ministre des Arts, Sports et Tourisme, John O’ Donoghue TD, dit "que cette très heureuse découverte rend témoignage aux grandes réussites de notre antique civilisation Chrétienne et donne la responsabilité à l'actuelle génération à préserver notre héritage d'un passé sans équivalent." Il a souhaité que le Musée s'occupe bien de la conservation du manuscrit et attend avec impatience de le voir exposé dans la galerie de Christianisme Antique du Musée, où il trouvera sa place entre le Calice d'Ardagh et la Patène de Derrynaflan.
D'importants fragments de ce qui apparaît être un antique Psautier Chrétien Irlandais, écrit sur du vélin, ont été retirés de la tourbe mardi dernier. Le manuscrit a été amené vendredi au laboratoire de conservation du Musée National par le directeur (Pat Wallace), le Conservateur des Antiquités Irlandaises (Eamonn Kelly), et le Chef Conservateur (Rolly Read).
[..]
Les premières impressions placent la composition du manuscrit aux alentours de l'an 800. On ne saura probablement jamais combien de temps après sa composition il a été perdu.


* * * * *

Clarification au sujet du Psaume 83 de l'antique Psautier
http://www.museum.ie/news/details_news.asp?sPressType=1&newsid=231
27 juillet 2006

Dans le communiqué de presse publié par le Musée National d'Irlande le 26 juillet, la référence suivante a été faite au Psaume 83 :
"Bien que le Psaume 83 soit lisible, on ne pourra déterminer l'état de conservation des autres Psaumes ou textes additionnels qu'après de longs et minutieux travaux réalisés par une équipe d'experts dans le laboratoire du musée."
La mention ci-dessus du Psaume 83 a induit en erreur à propos des paroles révélées et pourrait être une source de souci pour les gens qui croient que le Psaume 83 concerne la "suppression d'Israël."
Le directeur du Musée National, le pr. Patrick F. Wallace, voudrait mettre en évidence que le texte visible sur le manuscrit ne se réfère PAS à la suppression d'Israël mais à "la vallée de larmes."
C'est une partie du verset 7 du Psaume 83 dans la vielle traduction latine de la Bible (la Vulgate), qui, en ce qui la concerne, était une traduction d'un texte original en grec, et c'était la version en usage durant la période médiévale. Dans la traduction bien postérieure, la "King James", la numérotation des Psaumes est différente, basée sur le texte hébreux, et la "vallée des larmes" apparaît dans le Psaume 84. Le texte à propos de la suppression d'Israël, dans la Vulgate, est donc au Psaume 82, ce qui est le Psaume 83 dans la version King James.
Il est espéré que cette clarification réconfortera quiconque s'était inquiété suite aux précédents rapports concernant le contenu du texte.


Clon-Mac-Nois, pèlerinage en couple, 7 août 2005

Aucun commentaire: