"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

14 juillet 2006

Paganisme : déjà tombée, l'Artémis des Ephésiens, elle retombera encore!

Ancienne beauté déterrée
http://news.ert.gr/en/newsDetails.asp?id=19240
07 Juillet 2006 17:10:00

Sources: ANA
Une statue féminine unique, probablement une des plus belles du pays de Thessalie, a été mise à jour, déterrée mardi durant les travaux de restauration de l'ancien théâtre de Larissa.
La statue sans tête représente la déesse Artemis et date probablement de la moitié du 1er siècle avant Jésus-Christ. Une courte tunique est enveloppée autour de la statue avec une peau d'animal sur le dessus, et le torse est richement décoré.
Athanasios Tzafalias, archéologue et directeur du 15ème Directorat des Antiquités préhistoriques et classiques de Larissa, qui supervise les travaux d'excavation, l'a placée parmi les plus belles statues jamais réalisées dans l'antique Thessalie.
La statue mesure 80cm de haut et l'ensemble devait mesurer entre 1m65 et 1m70, d'après la taille du corps.
La statue de la déesse Artémis est probablement une des plus importantes découvertes qui sera exposée au musée archéologique de Larissa une fois qu'il sera achevé.

(Diaspora Grecque en parle aussi : http://diaspora-grecque.com/ )

Du "Fil RSS" du Soir
"Artémis retrouvée
lundi 10.07.2006, 10:00
Le torse d'une statue d'Artemis datant du premier siècle avant notre ère a été mis au jour à Larissa en Thessalie, près du théâtre antique de la ville. Il s'agit d'une très importante découverte et de la plus belle statue féminine mise au jour en Thessalie, a dit le directeur des fouilles de Larissa. Haut de 80 cm, le torse a été retrouvé intact avec un riche décor, revêtu d'une courte tunique sur laquelle est jetée une peau de biche. La statue de la déesse de la chasse mesurait au total plus de 1,60 m. Fille de Léto et de Zeus et soeur jumelle d'Apollon, Artémis figure parmi les douze divinités olympiennes de l'Antiquité."


Et comme avec les histoires de manifestations de tristes gays à Moscou, ce qui se passe en Grèce est là aussi majoritairement le fait d'Occidentaux déracinés. Ayant rejeté Dieu, ayant un vide sidéral dans leurs âmes, ils se cherchent de quoi les remplir. Et sont prêts pour faire revivre des rites répugnants et... meurtriers. Mais, depuis 40 ans, ne tue-t'on pas déjà sur nos autels de la déesse Consommation et du dieu Moidabord quantité d'enfants à naître, dans nos pays déchristianisés? Et à présent des "vieux" dont on déshumanise suffisamment la vie pour qu'ils en arrivent à aspirer à la quitter. Quitte à les y forcer un peu... Et des "économiquement faibles", pour qui les maladies banales à guérir ne trouveront plus guérison. Oui, les divinités païennes sont déjà depuis belle
lurette restaurées dans nos pays où on s'est mis à adorer la déesse Raison il y a 2 siècles. Et ces divinités païennes, elles y sont servies discrètement, sans tambours ni trompettes, dans des milieux aseptisés et "bien comme il faut", sans faire du cirque de cérémonies cochonnes, vulgaires et violentes. Oui, chez nous, on les sert avec costard-cravate, tablier blanc, etc...
Oui, oui, cérémonies répugnantes que celles de l'Antiquité, totalement indignes de l'être humain. Lisez un témoin d'époque, à Alexandrie, il ouvrira bien des esprits à la réalité des faits.







France : le paganisme tue
Russie : les Chrétiens prient pour les enfants tués...









Montée du paganisme : les Rites contrefaits
http://www.brusselsjournal.com/node/1144



Par Joshua Trevino
2006-07-03 07:50

Le dernier regain significatif du paganisme classique dans les terres helléniques a eu lieu durant le règne de Julien l'Apostat. A présent, il semble qu'un nouveau soit occupé à arriver. Le journal "South African Mail & Guardian" rapporte que des milliers de dévots des divinités Grecques de l'Antiquité sont occupés à se rassembler à Athènes pour singer ces rites dont on se souvient à peine, rites d'un millénaire passé. Au contraire de la reprise précédente, celle-ci n'est pas menée par un grand nombre d'Hellènes, mais par des étrangers, venant pour la plupart de l'Occident sécularisé.


Et voici la triste ironie du fait : quand bien même l'Occident moderne a lâché prise, largué la Foi qui l'a créé et nourrit, ses peuples ressentent toujours le besoin de se tourner vers quelque chose pour nourrir les besoins basiques de l'âme. Tout au long du 20ème siècle, l'alternative aura été politique; au 21ème siècle, au contraire, c'est un fondement païen du soi. Pour quelques uns, cela signifie une aspiration avide pour les prédécesseurs morts du monde Chrétien. Il n'y a aucune base défendable à recours, même par une foi à géométrie variable : même les brumes de l'oubli historique et la prétention d'une révélation définitive sont niées aux nouveaux adhérents. Mais avec la disparition de l'orthodoxie dans les sociétés Occidentales, nous voyons des observateurs populaires, qui en d'autres temps auraient fait mieux, amalgamer les réflexes stupides de la superstition avec la foi légitime. Prenez par exemple ces déclarations, la nulle de Duncan Black et la pitoyable de Digby dans lesquelles sans apparent embarras, ils affirment se sentir forcés de respecter la dignité publique de l'astrologie. Voilà où mène le gauchisme sécularisé.

A la place des apparats authentiques de la foi authentique, les nouveaux païens doivent singer les rites d'une croyance qui est souvent, au mieux, démontrable comme étant fausse, et au pire, aux conséquences horribles. Par exemple, combien de temps est-ce que les néo-païens helléniques vont s'abstenir de recréer les sacrifices humains de l'époque Mycénienne ou les Rites Dionysiens? Pour tous les "mythos" anoblissants le paganisme grec, il y a une raison s'il a été si aisément abandonné pour une alternative perçue comme tout à la fois plus sensible, aimante, et humaine.


La hiérarchie Orthodoxe de Grèce est ennuyée par ce rassemblement païen, quand bien même tout pourrait bien se dérouler. "Ce que leurs fidèles symbolisent, et veulent clairement, c'est un retour aux monstrueuses et ténébreuses illusions du passé," dit le père Eustathios Kollas dans l'article. C'est bien vrai. Mais il n'est pas du ressort du Christianisme Grec Orthodoxe d'apporter la santé mentale à l'Occident. Seul l'Occident peut le faire. En attendant qu'il le fasse, il continuera d'envoyer un nombre croissant des siens pour adorer les dieux morts de l'Antiquité et des pierres.

http://www.widdershins.org/vol10iss4/09.htm
"Avant les cérémonies d'ouverture, 2 dirigeants religieux ont nié l'existence de ces 12 dieux. "Nous ne croyons pas dans ces 12 dieux," dit le père Apostolos Mihail, prêtre de paroisse de l'église du Prophète Elie à Athènes. "Ils n'existent pas ici." Le porte-parole de l'Eglise Orthodoxe de Grèce acquiesce. "De ce que nous en savons, (les cérémonies d'ouverture) vont être un spectacle théâtral, rien de plus, parce que la religion des anciens Grecs est morte il y a 2.000 ans d'ici," dit le père Epifanios Economou. "Et elle est morte d'elle-même, ayant commencé à mourir avec les philosophes Platon et Socrate, qui la dénoncèrent, parce qu'ils étaient en recherche pour la vraie vérité. Ils aspiraient au sérieux dans leur foi religieuse.."


Rien de neuf sous le soleil, comme nous l'enseigne saint Luc :
"Après ces événements, Paul conçut le projet de partir pour Jérusalem en faisant le détour par la Macédoine et l'Achaïe. "Après y avoir été, dit-il, il faudra aussi que je voie Rome." Il envoya en Macédoine deux de ses aides, Timothée et Éraste, mais resta lui-même encore quelque temps en Asie.
C'est durant cette période que se produisirent de graves désordres à l'occasion de l'Évangile. Un orfèvre, nommé Démétrius, fabriquait en argent des (réductions) du temple d'Artémis, procurant de la sorte à ses artisans de gros bénéfices. Il les réunit, ainsi que tous les compagnons de métier, et leur dit : "Vous savez le gain que nous tirons de ce métier. Or, vous voyez bien et vous entendez dire que non seulement à Éphèse, mais dans presque toute l'Asie, ce Paul a gagné et séduit une foule de gens : il prétend que les idoles fabriquées de main d'homme ne sont pas des dieux. Cela risque non seulement de faire tomber notre corporation dans le discrédit, mais encore d'attirer un mépris général sur le temple de la grande déesse Artémis, qui se verra bientôt dépouillée d'une majesté vénérée en Asie et dans le monde entier." Ces paroles les remplirent de fureur, et ils se mirent à vociférer : "Vive l'Artémis des Éphésiens!" La cité fut bientôt en effervescence, et tous ensemble de se ruer vers le théâtre, entraînant avec eux Gaïus et Aristarque, deux Macédoniens qui voyageaient avec Paul. Paul voulait se présenter devant la foule, mais les disciples l'en empêchèrent : même des asiarques de ses amis le firent prier de ne pas se rendre au théâtre. Tout le monde y criait à la fois, car l'assemblée était en plein tumulte, et la plupart ne savaient même pas pourquoi ils se trouvaient réunis. Alors on fit sortir de la foule Alexandre que les Juifs poussaient en avant. Celui-ci fit signe de la main, car il voulait s'adresser au peuple. Mais à peine s'aperçut-on qu'il était juif, que la clameur devint unanime durant près de 2 heures : "Elle est grande, l'Artémis des Éphésiens!" Le secrétaire de la ville (parvint à) calmer la foule : "Ephésiens, dit-il, quel est l'homme au monde qui ignore que la ville d'Éphèse est l'adoratrice de la grande Artémis et de sa statue tombée du ciel? Puisque cela est incontestable, calmez-vous, et ne faites rien inconsidérément. Les gens que vous avez amenés ici n'ont commis contre votre déesse ni sacrilège ni acte blasphématoire. En conséquence, si Démétrius et ses ouvriers ont à se plaindre de quelqu'un, il y a des jours d'audience, il y a des magistrats : qu'ils fassent leur procès entre eux. Si vous avez des réclamations à faire, l'assemblée légale décidera. Car nous risquons, pour ce qui vient de se passer, d'être accusés de sédition, vu qu'aucun motif ne peut être allégué pour justifier ce rassemblement."
Sur ces paroles il congédia l'assemblée."
Livre des Actes d'Apôtres chapitre 19 versets 21 à 40


Ne craignez point, car J'ai déjà vaincu le prince de ce monde!

1 commentaire:

Unknown a dit…

Je ne suis pas d'accord avec la teneur de votre article. Mais je respecte vos opinions. Je vous encourage cependant à venir vous renseigner sur ce forum : http://www.lesfilsdodin.com/forum/index.php
Ainsi, vos prochaines critique seront peut-être fondé.

Cordialement.