"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 juillet 2006

Un âne, c'est beau, c'est intelligent et ..


c'est capable de reconnaître son Créateur.
De plus, il tient une bonne place tout au long des pages de la Bible.

"Moïse prit avec lui sa femme et ses fils, les fit monter sur un âne et retourna en Égypte. Il tenait à la main le bâton de Dieu."
Exode 4,20


"Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain; tu ne convoiteras point la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son boeuf, ni son âne, ni rien de ce qui appartient à ton prochain."
"Les Dix Paroles"
Deutéronome 5,21

Et la venue du seul et unique vrai Roi, celui de toute la terre, Dieu Incarné, est annoncée par un des derniers grands prophètes de l'Ancien Testament
"Tressaille d'allégresse, fille de Sion, pousse des cris de joie, fille de Jérusalem! Voici : ton roi s'avance vers toi, il est juste et victorieux, il est humble et monté sur un âne, sur le petit d'une ânesse."
Zacharie 9,9

Et le Nouveau Testament nous Le fait découvrir
"Jésus trouva un ânon, et le monta selon cette parole de l'Écriture : Ne crains point, fille de Sion, voici venir ton Roi monté sur le petit d'une ânesse (Zac 9.9)"
Saint Jean 12,14-15

Deo gratias, le Roi est là, éternellement présent auprès de nous


Alleie, à ta santé, hein!
Faut vraiment être humain pour gaspiller du si bon lait!

Aucun commentaire: