"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 septembre 2006

Grèce : l'Eglise n'admet pas que l'Etat se mêle de religion à l'école

Le Saint-Synode de Grèce désapprouve la circulaire ministérielle
05 Sep 2006 17:15:00
Par Athina Saloustrou
http://news.ert.gr/en/9/20445.asp

Le Saint-Synode permanent a répondu à la circulaire publiée la semaine dernière par le ministre Grec de l'Education, par laquelle les membres du clergé ne seraient pas autorisés pour raisons pédagogiques à recevoir les confessions d'étudiants dans les écoles, circulaire longuement discutée mardi, dans une réunion présidée par l'archevêque. La circulaire note que les directeurs d'école sont obligés d'informer les étudiants qui souhaitent se confesser des heures où ils peuvent le faire à leur paroisse locale.
Le porte-parole du Saint-Synode, l'évêque-métropolite Anthimos d'Alexandroupolis a cependant déclaré : "Les hiérarques du Synode croient que la décision du ministère de l'Education se tourne contre les enfants eux-mêmes, les privant de l'opportunité unique de confier à un prêtre leur plus grandes difficultés, et, parfois, leurs problèmes explosifs. Les témoignages de nombre de prêtres à propos de ce que les enfants leurs confient, et dont même leurs parents ne sont pas au courant, sont choquants, et par leur intervention, cela a empêché bien des développements désagréables." Pour finir, le Saint-Synode, qui a fait remarquer que la décision avait été prise sans l'avoir consulté au préalable, enverra une lettre à la ministre de l'Education, Marietta Giannakou, espérant que "le véritable intérêt des enfants sera placé au dessus de toutes les autres raisons."

*-*-*-*
Mise à jour :

Réactions à la circulaire du Ministère de l'Education
06 Sep 2006 18:02:00
Par Athina Saloustrou
http://news.ert.gr/en/9/20469.asp

Le Saint-Synode permanent a parlé d'informations erronées de la
part des media concernant la circulaire publiée par le Ministère de l'Education, comme quoi les membres du clergé ne seraient pas autorisés à confesser les étudiants dans les écoles pour raisons pédagogiques. Le porte-parole du Saint-Synode, le métropolite-évêque Anthimos d'Alexandroupolis a dit "La coopération entre l'Eglise et le Ministère de l'Education est sur une très bonne voie dans un grand nombre de domaines [...] Avec l'annonce d'hier, le Saint-Synode, d'une manière tout à fait calme et saine, a exprimé sa position (est-ce si mal?) sur un problème qui est en corrélation avec la relation spirituelle de l'Eglise avec ses membres, une relation qui ne connaît ni limite d'espace ni de temps et qui ne se plie devant aucune puissance séculière ou réactionnaire. Au lieu de décider à la légère, de manière imprudente ou insouciante – vu qu'il y a une annonce officielle et qu'elle est claire – de porter un coup contre l'Eglise, dont la seule chose qu'elle a fait c'était d'espérer que "l'intérêt réel des enfants serait placé au-dessus de toutes les autres raisons", et inventer des problèmes, il serait sage de réaliser que le progrès et l'évolution n'équivalent pas au conflit ou à la suppression de ce qui a été légué, en aucune circonstance, mais de respecter les valeurs, principes et saintes traditions, qui n'aspirent à rien si ce n'est au bien suprême."

Invité à commenter la manière dont le gouvernement a réagit à la désapprobation par l'Eglise de la circulaire en question, le porte-parole du gouvernement, Theodoros Roussopoulos, a dit "Le Département concerné du Ministère de l'Education a déjà publié la circulaire, et comme la ministre l'a dit, elle répondra aussitôt que l'annonce du Saint-Synode lui aura été transmise."

La fédération grecque des enseignants de l'école publique du réseau secondaire (OLME) a qualifié la circulaire du Ministère de l'Education comme relativement positive.

Aucun commentaire: