"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

29 septembre 2006

Maggie, la lionne de mer qui peint pour recevoir du poisson

http://news.yahoo.com/s/ap/20060928/ap_on_fe_st/painting_sea_lion















(AP photo / Gene J. Puskar)
via http://www.happynews.com/news/9282006/maggie-sea-lion-paints-fish.htm

Jeudi 28 septembre 2006, 10:53 AM ET

PITTSBURGH – Certains artistes peinent pour gagner leur croûte. Maggie, une lionne de mer de 11 ans au Pittsburgh Zoo & PPG Aquarium, reçoit du poisson mort pour ses travaux. Khesha Phares, dresseuse d'animaux du zoo, lui a enseigné à peindre depuis l'an dernier.

"Quelque part, c'est enrichissant," a déclaré Phares au Pittsburgh Tribune-Review dans l'édition de mercredi. "Les lions de mer sont des animaux très intelligents, et peindre leur permet de garder l'esprit actif."

Il a fallu 3 mois pour apprendre à l'animal à tenir un pinceau, et à faire lui en faire toucher le papier avec les poils.

Phares choisit les couleurs – les lions de mer ne distinguent pas les couleurs – et met de la peinture sur le pinceau. Les peintures sont réalisées un coup de pinceau à la fois, et Maggie reçoit un poisson après chaque coup de pinceau.

Si on peut dire que l'animal a un style, c'est celui-ci : elle a tendance à mettre plus de peinture du côté droit que du côté gauche de la toile.
Information de: Tribune-Review, http://www.triblive.com

*-*-*-*-*-*

La demoiselle aurait fait un bon coup médiatique en ne révélant pas l'origine des toiles du "maître" et en faisant comme à Paris dans les années 1910 : prétendre à un génie impressioniste. Il se serait bien trouvé chez nous l'une ou l'autre administration à réclamer des subventions pour acquérir la croûte et la faire pendre fièrement dans la salle communale :-)

Aucun commentaire: