"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

09 septembre 2006

UN PRÉNOM ORTHODOXE?

Un moine de l'Eglise Russe m'a dit un jour qu'un vrai Chrétien Orthodoxe ne saurait s'appeler Jean-Michel... Je sais qu'hélas, je ressasse souvent cette histoire. J'avoue qu'elle m'a profondément choqué, parce que venant d'un brave moine fort cultivé, et connaissant justement l'histoire ecclésiale, mais coincé dans un raisonnement purement culturel. J'ai pardonné mais ça reste un tache dans la mémoire, que les échanges sur la vie de l'Eglise locale font hélas souvent remonter.

Discutant récemment avec 2 amis prêtres de l'Eglise de Grèce de la question des "prénoms orthodoxes" (c'est eux qui l'avaient abordée), on en vint à parler de cette coutume actuellement uniquement occidentale du double prénom. On en vint à la conclusion qu'alors un certain Simonos-Petra ne serait pas Orthodoxe lui non plus, et dès lors un célèbre monastère de la sainte montagne de l'Athos aurait une dédicace hétérodoxe. Nous avons préféré en sourire..

Il est donc question de prénom, non pas orthodoxe, mais d'un saint orthodoxe, comme l'article ci-dessous le met fort bien en exergue. En marge de ce choix parental, qui doit être un choix digne, mûrement réfléchi, un devoir de parents Chrétiens, il y a pour celle ou celui qui portera le nom une autre dimension : la conversion personnelle et permanente au Christ.

A quoi bon en effet porter un nom d'un saint très célèbre si c'est pour se comporter toute sa vie durant comme le dernier des païens, reniant publiquement le Christ par ses actes et paroles (pour ne pas parler du reste)?
Et puis, cas qui n'est pas envisagé dans l'article ci-dessous – parce que cela ne relève pas du sujet, mais de la suite de l'approche pastorale, de "l'après" du choix ou de la conversion – il y a tous ceux qui portent un prénom qui est païen ou hétérodoxe ou autre, mais qui deviennent Chrétiens, et sont canonisés.

Culturellement, nos amis Grecs voient un problème à appeler quelqu'un "François" (il est vrai qu'il n'y pas encore d'Orthodoxe portant ce prénom dans le calendrier) ou "Guillaume" (alors qu'il y a 2 saints de ce prénom qui sont bel et bien Orthodoxes), mais pas à appeler une de leurs filles "Aphrodite". Or, Aphrodite, c'était une dégoûtante "déesse", et saint Clément d'Alexandrie convaincra les plus hésitants – dans le "Protreptique", il décrit par le biais des textes païens le comportement répugnant de toutes ces "divinités" païennes et de leurs adeptes, et dans les "Stromates", il rapporte l'influence négative que ce contre-exemple a sur les femmes de son époque (Stromates II, 20, 107, 2), des siècles après l'invention de cette "déesse". Et pourtant, il doit bien y avoir eu une petite fille de culture hellénistique qui soit devenue sainte malgré ce prénom, puisque j'ai retrouvé couvent & paroisse portant cette dédicace. Et je me souviens avoir rencontré au centre de formation théologique une jeune Grecque qui portait ce prénom et qui était de vie fort pieuse.

Et que dire d'un saint néo-martyr fêté le 2 juillet, saint Ahmed le Calligraphe?! Avec un tel prénom, porté par des légions de sicaires et d'adeptes de tout ce qui est contre le Christ, contre Dieu, aurait-on dû le renommer avant de l'accepter comme Chrétien? Grâce à Dieu et à Son fidèle serviteur Ahmed, à présent, on peut très bien être un vrai Chrétien, donc un Orthodoxe pratiquant d'âme et de corps, et en même temps se prénommer Ahmed.

Si le prénom est important, et si le choix parental est important, et s'il faut catégoriquement rejeter les coutumes barbares et païennes de l'Occident déchu, il ne faut pas en faire un drame pour autant. Si Dieu peut bien donner des enfants à Abraham avec des pierres (cfr Luc 3,8), Il peut bien toucher le coeur de n'importe qui, quel que soit le prénom. Et c'est dans la réponse à cet appel (adressé à tout un chacun Apoc. 3,20) que résidera la destinée : éternelle en Dieu et avec un nouveau prénom que Dieu seul connaît (Apoc. 2,17), ou éternelle loin de Dieu, là où ce n'est que larmes et grincements de dents, et où on peut conserver son prénom, que ce soit le nom d'un saint, d'un légume ou d'un "héros" de feuilleton païen. Le choix capital, vital, essentiel, il est là. Le prénom Chrétien, c'est pour nous y aider en nous donnant un exemple à suivre, un intercesseur zélé et aimant, et pas pour remplacer ce choix vital "comme par magie".
Enfin, tel est mon humble avis.

JM

*-*-*-*-*
Spécialement pour les fanatiques de l'ethno-orthodoxisme
Mercredi 23 août 2006
http://westernorthodox.blogspot.com/2006/08/one-for-ortho-ethnic-fanatics.html

Voici que j'apporte mon eau au moulin de ceux qui sont prisonniers de la terrible maladie du "Syndrome du Converti Fanatique" TM (c) – ceux qui tentent de changer leur origine ethnique en adoptant toutes les pratiques culturelles des Grecs, Russes, Arabes, etc, dans l'espoir malavisé que ceci les rendra encore "plus orthodoxes".

Votre nom Russe est...
"Boryenka Aleksi Popov"

Quel est votre nom Russe?
[Découvrez-le avec ce générateur de noms pour "convertis"]
http://www.blogthings.com/russiannamegenerator/
A titre d'information, je n'ai introduit que mon nom et premier prénom.

Sous-diacre Ben Johnson

*-*-*-*-*

Un prénom a-t'il un sens?
http://www.roca.org/oa/153/153k.htm
par le prêtre Andrew Philips

Avec la déchristianisation progressive de la société, l'utilisation de l'expression "prénom Chrétien" devient de moins en moins commune et est remplacée par "prénom" ou "surnom". Il n'y a pas si longtemps encore, les Catholiques-romains donnaient toujours à leurs enfants des noms de saints. Même les Protestants avaient l'habitude de donner à leurs enfants des noms issus de la Bible : Jonathan, David, Jérémie, Ruth, Judith, Esther, Rebecca, Rachel, Deborah, Abigail, Sarah, étaient autrefois des prénoms populaires dans les sociétés à majorité Protestante. De nos jours, il semble que les Orthodoxes sont les seuls à garder la tradition de donner à leurs enfants des noms de saints. Mais nombre de questions se posent sur ce qu'est exactement un prénom Chrétien et quels sont les noms que ceux entrant dans l'Eglise Orthodoxe devraient prendre.

Tout d'abord, il est nécessaire de faire remarquer que quelqu'un entrant dans l'Orthodoxie ne devrait pas prendre un nouveau nom si celui qu'il a est déjà porté par un saint dans le calendrier. Nous avons rencontré 2 cas où des hommes avec un prénom parfaitement Chrétien avaient changé pour des prénoms exotiques pour chez nous, Vladimir et Auxentius. Dans les 2 cas, les personnes concernées passaient par une crise identitaire, et étaient motivées dans leurs choix plus par un désir de changer leur identité que par la volonté de porter ce prénom de saint en particulier. (Par la suite, ces 2 hommes ont quitté l'Eglise Orthodoxe). Il semble que le pasteur devrait décourager les changements de nom déplacés.

Une autre question qui revient parfois c'est si une personne portant la forme féminine du nom d'un saint, par exemple Nicole, pourrait le garder. Dans la pratique russe, on ne trouve cela que dans le monachisme, alors que dans la pratique grecque, c'est assez courant parmi les laïcs. D'autres différences entre la pratique russe et grecque existent encore. Les femmes et filles Grecques peuvent être appelée Maria ou Panaghia en l'honneur de la Mère de Dieu. Parmi les Russes, on estime que le nom de Marie est trop saint pour être donné en l'honneur de la Vierge. Dans la tradition russe, les filles appelées Marie le sont en l'honneur d'autres Maries : sainte Marie l'Egyptienne, sainte Marie Madeleine ou sainte Marie la soeur de saint Lazare, par exemple [*]. En Grèce et dans les Balkans, des prénoms comme Christos (accentué sur la première syllabe), Sotiris (Sauveur) et Kyriakos sont aussi communs. Les Russes ont tendance à trouver de tels prénoms inacceptables, pour la même raison que les Maries en Russie ne sont pas appelées ainsi en l'honneur de la Vierge. Une autre coutume, inconnue tant des Grecs que des Russes, c'est le Slava des Serbes, où les personnes peuvent ne pas avoir de prénom de saint du tout, mais ont un jour de Fête familiale commun en l'honneur d'un saint particulier. En ce qui concerne la fête du saint, il y en a qui tombent à des jours différents dans les calendriers grecs et russes. Sainte Catherine, par exemple, est célébrée le 25 novembre dans l'Eglise de Grèce et le 24 dans celle de Russie.

Certains convertis rentrés dans l'Orthodoxie changent de nom alors que ce n'est pas nécessaire, simplement par ignorance. Ils peuvent, en fait, porter le nom d'un saint peu connu. Les exemples suivants sont ceux de prénoms qui sont parfaitement valables comme prénoms Orthodoxes, nombre d'entre eux appartenant à des saints Occidentaux d'avant le Schisme : Alan, Albert, Alphonse (Saint Ildefonse), Angus, Audrey, Aylwin, Barry, Bernard, Bertrand, Brigite, Claire (Photini ou Svetlana), Dominique (équivalent de Kyriakos, Kyriaki en grec), Duncan, Edgar, Edith, Edmund, Edouard, Erasmus, Foi (Vera), Frédéric (traduction d'Irenei), Geoffrey (Saint Ceolfrid), Gérald, Gilbert, Gilles, Guy, Harvey, Helga (Olga), Herbert, Hugh, Humphrey, Kevin, Leonard, Mildred, Ottila, Owen, Richard, Robert, Ursula.

D'autres noms, bien que ne "sonnant" pas Orthodoxe, sont souvent les diminutifs ou dérivés de prénoms de saints parfaitement Orthodoxes. Par exemple :

Alexandra donne Alice et Alison
Catherine donne Karen, Kathleen, Kay, Kittie
Columba donne Malcolm
Dorothée donne Dora, Doreen et Doris
Emiliana donne Amélia, Emilie et Milly
Elisabeth donne Bella, Bess, Beth, Elsa, Elsie, Isabelle, Lisa
Héllène donne Eileen, Elaine, Eleanor, et Norah
Jean donne Evan, Sean, et Ian
Joanna donne Jacqueline, Jane, Janet, Janice, Jenny, Jessie.
Juliana donne Gillian et Jill
Mary donne Marian, Marilyn, Maureen, May, Miriam, Moira, Molly, Morag, Polly, Rosemarie
Marguerite (Marina) donne Greta, Maisie, Marjorie, Meg, Pearl, Peggy et Rita
Nicolas donne Colin

Les listes ci-dessus ne prétendent en rien être complète, mais elles pourraient être utiles.

En fin de compte, cependant, il y a des prénoms qui doivent être changés, du fait qu'ils ne sont tout simplement pas des noms de saint. Quelles sont les approches de la question?

Certains convertis changent leur prénom pour un qui lui est similaire. Un exemple évident, Neil
devient Nil. De même, Lee peut facilement être changé en Leo ou Léon. Il y a nombre d'exemples. Certains ont un second prénom, qui est Chrétien. Par exemple, une personne appelée Pamela Marie pourrait simplement utiliser son second prénom, Chrétien, comme prénom Orthodoxe. D'autres ont un saint préféré et veulent en porter le nom. C'est le cas le plus simple de tous.

D'autres peuvent souhaiter prendre le nom de quelqu'un de leur famille. Nous connaissons un garçonnet Russe qui n'avait pas été baptisé et n'avait pas un prénom Chrétien. Lors du Baptême, il prit le prénom de son grand-père, qui avait un prénom Chrétien. Le résultat fut que non seulement le petit garçon reçut le Baptême, mais aussi que son grand-père commença à venir à l'église, amenant ainsi la joie dans 3 générations.

Il y a aussi la question du comment les parents devraient faire le choix du prénom de leurs enfants. La tradition dit de regarder dans le calendrier, soit au jour de la naissance, soit au 8ème jour lors de l'office où il reçoit son nom, ou encore au 40ème jour après la naissance. Ce sont de pieuses coutumes que les futurs parents devraient garder à l'esprit. Si les parents choisissent un prénom simplement parce qu'ils l'aiment, plutôt que pour le saint, il y a un autre aspect des prénoms qui est aussi souvent ignoré. C'est qu'il y a plusieurs saints du même nom. Par exemple, il y a de nombreux saints Nicolas dans le calendrier, mais en général, il n'y en a qu'un qui est honoré – ce qui semble de fort mauvais aloi. L'Eglise nous appelle à honorer tous les saints, pas seulement nos préférés.

Dans les saints Anglo-Saxons de la Tradition Anglaise de l'Orthodoxie, il y a nombre d'entre eux dont le nom pourrait être utilisé, bien que malheureusement une partie d'entre eux soient "passés de mode".

Pour les garçons : Adamnan, Adrian, Aidan Ailred, Alban, Aylwin, Bede, Benedict (Benoît), Bernard, Bertrand, Cedd (Cédric), Chad, Clement, Cuthbert, Dunstan, Edmund, Edourd, Edwin, Félix, Geoffrey, Gilbert, Herbert, James (Jacques), Jean, Kenelm, Laurent, Ninian, Oswald, Owen, Peter (Pierre), Philippe, Richard, Sigfrid, Théodore, Wilfrid.

Pour les filles : Agathe, Alfreda, Audrey, Eanswythe, Edith, Elfreda, Elgiva, Ethel, Hilda, Mildred, Thecla.

Pour finir, nous en venons à cette autre question : comment devrions-nous faire mémoire des non-Orthodoxes dans la prière. Il semble que ce soit une bonne coutume d'écrire le nom de tous ceux pour qui nous voulons prier dans nos livrets commémoratifs, mais d'y placer les non-Orthodoxes de manière séparée et clairement indiquée. De la sorte, le prêtre pourra prier pour tous à la Proskomedia [préparation des saints Dons], mais ne prendra de parcelle de la prosphore [pour l'Offertoire] que pour les Orthodoxes.

Nous espérons que ces considérations seront utiles pour tous les parents et ceux qui souhaitent entrer dans l'Eglise Orthodoxe. Puissent-ils tous recevoir les bénédictions des saints par leur saints prénoms.

*-*-*-*-*
[*] Ou depuis 2004, en France, plus proche de nous, il y a sainte Marie de Paris (mère Marie Skobstova). Ndt.

*-*-*-*-*

"Grata tibi sint, Domine, múnera, quae pro cunctórum offerimus honóre Sanctórum, et concede, ut, quos iam credimus de sua immortalitáte secúros, sentiámus de nostra salúte sollícitos."
(antique "Collecte" de la Toussaint de la Liturgie de saint Grégoire, en usage dans le Patriarcat Grec-Orthodoxe d'Antioche, Vicariat de Rite Occidental)

1 commentaire:

Djokim a dit…

Bonjour je suis Joachim LEPRIEUR, je recherche des informations sur l'origine de mon prénom et de mon nom de famille.Pouvez vous m'aider S'il vous plaît?