"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 octobre 2006

Irak : un prêtre Orthodoxe décapité

http://www.channel3000.com/news/10061625/detail.html
Et Bush rejette les chiffres de victimes

POSTÉ: 1:40 pm CDT 12 Octobre 2006

MOSSOUL, Irak – La famille d'un prêtre Iraqien décapité ont déclaré que ses ravisseurs avaient demandé des excuses d'église pour les récents commentaires du pape de Rome à propos de l'Islam.
Ils disent que le prêtre Orthodoxe a été enlevé Dimanche par un groupe non-identifié, qui a demandé une rançon. Les ravisseurs voulaient aussi que l'Église du prêtre condamne les récentes remarques controversées du pape Benoît. Lors d'un discours le mois dernier, le pape a cité un texte médiéval décrivant l'Islam comme une religion répandue par l'épée.
Ses proches disent que l'église du prêtre avait déjà affiché une condamnation de la déclaration de ce pape. Un message semblable avait été à nouveau affiché après l'enlèvement.
Apparemment, le fils du prêtre avait pu parler avec les ravisseurs par téléphone, et convenu d'une rançon de 40.000 dollars. Mais mardi soir, le contact s'est brutalement rompu. On a découvert le corps décapité du prêtre mercredi dans la ville de Mossoul, au nord de l'Irak.
Depuis le début du mois saint des Musulmans, les officiels américains à Bagdad ont dit que le nombre d'attaques avait augmenté de 15%. Le général-major William Caldwell dit "qu'historiquement", le Ramadan amenait un surcroît de violence. Et Caldwell que l'armée estime que "ça va s'aggraver avant d'aller mieux." Il anticipe un accroissement continu de la violence au cours des 2 prochaines semaines, jusqu'à ce que ce mois saint s'achève.
Ceci se reflète dans le décompte de ce mardi, avec au moins 33 morts dans diverses attaques à travers l'Irak. Près du tiers des morts sont tombés lors de l'attaque de la nouvelle chaîne de télévision Sunni-Arab TV par des bandits armés. De plus, on retrouve sans arrêt des corps de victimes de tortures.
Le ministère irakien de la Santé a rapporté que près de 2.700 civils ont été tués le mois dernier rien qu'à Bagdad. Et cela malgré les efforts de la coalition pour y faire chuter la violence.
Père Yanoun Yagoob, patriarcat d'Antioche, dans une paroisse
de Bagdad. Un de ses confrères est tombé, victime de la folie humaine, mais aussi de
l'irresponsabilité d'un certain se prétendant "remplaçant de Dieu sur terre"...

Bush : L'estimation de 655.000 Iraqiens morts "n'est pas crédible"
Le président George W. Bush rejette les conclusions d'une étude affirmant que près de 655.000 Iraqiens seraient morts depuis que la guerre y a commencé il y a 3 ans. Ce nombre est 10 fois plus élevé que celui d'autres estimations indépendantes.
L'étude est apparue sur le site internet de la respectée revue médicale "The Lancet".
Elle n'est pas basée sur un décompte des cadavres. Au contraire, les chercheurs ont mené une étude auprès des maisons iraqiennes.

Bush dit qu'il ne considère pas cela un rapport "crédible", ajoutant que le général George Casey, chef des troupes américaines en Irak, n'y croit pas non plus.
Il y a un an d'ici, Bush avait estimé le nombre de victimes à moins de 30.000 et n'avait pas donné d'autre chiffre depuis. Cela n'a pas changé lors de sa conférence de presse à la Maison Blanche mercredi. Lorsqu'il lui a été demandé s'il s'en tenait à son chiffre de 30.000, le président a uniquement répondu qu'il ne s'en tenait qu'à un chiffre montrant "beaucoup d'innocents" ayant perdu la vie.
Et au Pentagone, un porte-parole a dit qu'il était difficile d'estimer le nombre de victimes civiles en Irak avec ce qu'il a appelé "la moindre certitude".

*-*-*-*-*-*
Guerre inévitable entre musulmans et chrétiens? Au Sénégal, les musulmans répondent clairement "non" et disent pourquoi :
"Sénégal : "il ne peut qu'y avoir la paix entre ces 2 familles"
http://www.lequotidien.sn/articles/article.CFM?article_id=38627

*-*-*-*-*

L'agence de presse Maghreb Arabe Presse nous rapporte qu'il s'agit bien d'un prêtre Orthodoxe (Antiochien)
http://www.map.ma/fr/sections/last_monde/tour_d_horizon_de_l5155/view
"Mossoul - Le corps décapité d'un prêtre syriaque orthodoxe, enlevé il y a trois jours, a été retrouvé, mercredi soir, à Mossoul (nord), a indiqué une source de sécurité irakienne."

Saints Pierre et Paul, priez Dieu pour ce prêtre et son peuple!


*******

Mise à jour 16/10 :

http://www.asianews.it/view_p.php?l=en&art=7463
Le prêtre victime est le père Paulos Eskandar.

http://www.aina.org/news/20061012004656.htm

extrait :
"Un courriel d'un prêtre en Suède, le p. Adris Hanna, décrit la campagne de terreur des Musulmans contre les Chrétiens en Irak :

'Le prêtre Syriaque Orthodoxe Paulos Iskandar a été enlevé ce lundi 9 octobre, et décapité ce mercredi 11 octobre.
L'évêque de Mossoul m'a écrit un courriel cette nuit et m'a dit que les funérailles auraient lieu demain à Mossoul.
Les Chrétiens vivent dans la terreur à Mossoul et à Bagdad. Plusieurs prêtres ont été enlevés, les filles sont violées et assassinées, et il y a quelques jours, un garçon de 14 ans du quartier Chrétien d'Albasra a été crucifié.
J'ai aussi parlé à un groupe de religieuses qui ont été dépouillées et brutalement battues sur la route entre Bagdad et Amman en Jordanie.
Le meurtre du père Paulus est le coup de grâce pour les Chrétiens, et à présent, il n'y a plus que l'enfer qui attend les Chrétiens en Irak.
Nous, Chrétiens Orientaux en Suède et dans le restant du monde occidental, nous devons protester contre le génocide. Nous devons faire ce que nous pouvons pour faire cesser les viols, les menaces, la haine, les pillages, les meurtres.. Nous devons faire quelque chose.'

Ces derniers meurtres sont la prolongation d'une escalade en matière d'attaques contre les Chrétiens d'Irak. Le 4 octobre, une bombe a dévasté un quartier Assyrien, tuant 9 personnes (AINA 10-11-2006)."


Mise à jour 20/10
"Un prêtre raconte le calvaire d'un prêtre orthodoxe assassiné en Irak"
AFP 20.10.06 - 20h14
http://www.lemonde.fr/web/depeches/texte/0,14-0,39-28569287,0.html

Aucun commentaire: