"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

31 décembre 2006

L'enseignement Chrétien : par l'exemple et intellectuellement et moralement sain (Tite 2)

Prêtre Patrick Henry Reardon
Dimanche 31 décembre
Tite 2:1-15: "Quant à toi, que ton enseignement soit conforme à la saine doctrine. Les vieillards seront sobres, graves, prudents, robustes dans la foi, la charité, la patience. De même, les femmes âgées auront une tenue empreinte de sainteté; elles ne seront ni médisantes ni intempérantes; mais qu'elles soient de bon conseil ainsi elles apprendront aux jeunes femmes à aimer leur mari, leurs enfants, à être réservées, chastes, ménagères soigneuses, bonnes et soumises à leur mari, de sorte que la parole de Dieu ne soit point exposée au dénigrement. De même, exhorte les jeunes gens à la réserve en toutes choses, donnant toi-même l'exemple d'une belle conduite : pureté de ton enseignement, gravité, langage sensé et irréprochable, à la confusion de l'adversaire qui ne trouvera rien de mal à reprendre en nous. Exhorte les esclaves à l'obéissance vis-à-vis de leurs maîtres et à la prévenance; qu'au lieu de les contredire et de rien dérober, ils témoignent toujours une parfaite fidélité, afin de faire honneur en tout à la doctrine de Dieu notre Sauveur. Car la Grâce de Dieu, source de Salut pour tous les hommes, s'est manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, pour vivre dans le siècle présent avec retenue, justice et piété, dans l'attente de notre espérance bienheureuse et de la manifestation glorieuse de notre grand Dieu et Sauveur, le Christ Jésus. Il S'est livré Lui-même pour nous afin de nous racheter de toute iniquité et de Se faire, en le purifiant, un peuple qui Lui appartienne en propre, et zélé pour le bien. Voilà ce que tu dois enseigner, prêcher et défendre avec une pleine autorité. Que personne ne te méprise."

Dans le chapitre précédent, Paul avait parlé qu'il fallait être "solide dans la foi" (hygiainosin en tei pistei – 1,13). Une telle "fermeté" est la marque qu'il continue à inculquer dans le présent chapitre, exhortant Tite à ce que son "enseignement soit conforme à la saine doctrine" (hygiainousei didaskalioi - verset 1), de sorte que les hommes matures puissent être "robustes dans la foi" (hygiainantes tei pistei - verset 2) et d'un "language sensé" (logon hygie - verset 8). Cette "solidité" (dans la racine du mot grec, hygi, nous reconnaissons ce qui a donné nos mots "hygiène" et "hygiénique") est aussi un thème remarqué dans les lettres à Timothée (cfr. 1 Timothée 6,3; 2 Timothée 1,13; 4,3). C'est à dire que l'enseignement Chrétien devrait porter les marques de la santé intellectuelle, morale et émotionnelle. Il ne se recommandera pas de lui-même s'il encourage des pensées, sentiments et comportements qui sont manifestement pas sains.
Dans le verset 2, nous observons la triade foi, amour et patience. Cette conjonction, commune aux lettres à Timothée (cfr 1 Timothée 6,11; 2 Timothée 3,10), se trouvait déjà antérieurement chez Paul (cfr 2 Thessaloniciens 1,3-4).
Au verset 5, comme ailleurs chez Paul (1 Corinthiens 14,35; Ephésiens 5,22; Colossiens 3,18; 1 Timothée 2,11-14), les épouses sont exhortées à être subordonnées à leurs époux (hypotassomenas, du verbe "tasso", "mettre en ordre", "arranger"). Concernant cette exhortation, l'exégète Protestant Baptiste E. Glenn Hinson remarque : "L'initiative appartient à l'épouse.. Paul ne dit pas aux époux de soumettre leurs épouses." Même avec cette sage mise en garde, il est évident que l'exhortation de Paul va directement à l'encontre du mouvement égalitariste contemporain.
Comme Timothée (1 Timothée 4,12), Tite doit donner le bon exemple (verset 7). Nous nous rappelons que Paul se réfère plutôt souvent à son propre bon exemple qu'il donne. Les pasteurs et les missionnaires enseignent sûrement plus par l'exemple qu'ils ne peuvent le faire que quelqu'autre manière que ce soit.
Le "grand Dieu" au verset 13 est identique au "Sauveur Jésus Christ", parce que dans le texte grec, un même article couvre les 2 mots, Dieu et Sauveur, et le restant de la phrase ne parle que du Christ. Il est Celui dont nous attendions l'apparition (cfr 2 Thessaloniciens 1,7; 1 Corinthiens 1,7; 1 Timothée 6,14-15; 2 Timothée 4,1).
Le Don de Soi du Christ (verset 14) est une référence paulinienne typique à la Passion du Seigneur et au sang de la Rédemption (Galates 1,4; 2,20; Ephésiens 5,2,25; 1 Timothée 2,6).

Le p. Patrick Reardon est le pasteur de l'église orthodoxe Antiochienne de Tous les Saints à Chicago, Illinois (USA), et éditeur principal de Touchstone : a Journal of Mere Christianity. Il est aussi l'auteur de "Christ in the Psalms" et "Christ in His Saints" (ces 2 livres étant publiés par Conciliar Press).

Aucun commentaire: