"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

01 janvier 2007

le Don Quichote de service vous dit "God Iul och Gott Nytt År"

Si vous faites partie de ceux qui ont commencé une nouvelle année, je vous la souhaite sainte. Pas bonne : c'est trop vague et bonne par rapport à quoi? Ce qui est considéré "bon" par l'un l'est-il par l'autre? Donc je vous la souhaite sainte.

Chez les Orthodoxes, on l'a déjà fêtée il y a quelques semaines ou mois, selon le calendrier utilisé (orthodoxe byzantin c'est le 1er septembre, orthodoxe occidental c'est le premier jour de l'Avent version ancienne, donc juste après la Saint Martin)

La coutume culturelle serait de faire "des voeux" – se basant sur qui, sur quoi, et en quoi seraient-ils plus fiables que tous nos échecs et reniements quotidiens? Bon, oui, d'accord, on n'a pas le droit de philosopher là-dessus.
Alors je me transforme en mouton de Panurge et je prononce mon voeu "comme tout le monde"
Quiconque me lit depuis que je publie des sites internet (et des chroniques d'actualité, j'en publiais déjà en 1984, et de fameuses "tartines" fort incisives... déjà..) sait que j'ai une fâcheuse tendance à m'enflammer pour un rien. Saint Columba d'Iona, je l'aime pour ça, comme saint Cyril d'Alexandrie ou saint Jérôme.. tout feu tout flamme, c'est le genre de saint avec qui je me sens en communion de caractère.
En bref, un "authentique taliban orthodoxe" mêlé à un Don Quichote.
Et bien voilà mon voeu, le seul que je suis sûr de pouvoir faire, vu les circonstances, sans risquer de me tromper de direction. Restez assis pour le lire, c'est renversant.

Je promet d'essayer de ne pas faire pire que les années écoulées. Notez qu'on fait difficilement pire, mais avec un peu d'effort, je sens bien que j'en serais capable. D'ailleurs voilà que j'aperçois au loin un dragon, une hydre, un monstre, qui gigote des bras dans tous les sens (il a une tiare romaine sur la tête et/ou une carte du PC en poche et/ou un fort accent "Frankish", etc)....
Vamos, Pança, vamos!

Aucun commentaire: