"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

09 janvier 2007

Noël dans l'Ancien Calendrier

Joyeux Noël à ceux qui utilisent le Vieux Calendrier
http://westernorthodox.blogspot.com/2007/01/merry-christmas-to-those-on-old_07.html
J'ai souhaité profiter de l'opportunité pour souhaiter un très joyeux Noël à tous nos frères Orthodoxes qui célèbrent Noël aujourd'hui. En particulier, j'aimerais envoyer les plus chaleureux voeux au p. James Deschene, p. Michael, p. Barry, Dr. John Ward, Ari Adams, et à tous ceux de Rite Occidental dans l'EORHF [*].
Sous-diacre Ben Johnson (Antiochien)
10:43 8/01/2007, Ben Johnson, WesternOrthodblog

Nativité 07.01.2007
Autel de la mission monastique Saint Dyfan
Rite Occidental, EORFH

[*] ndt : Le Rite Occidental chez les Anglo-Saxons de l'EORHF suit en effet le Vieux Calendrier, au contraire des francophones.

Les fidèles Orthodoxes célèbrent Noël
http://www.aina.org/news/20070107152329.htm

(RFE/RL) – De la Russie à l'Éthiopie, les Chrétiens Orthodoxes célèbrent aujourd'hui Noël.
A Moscou, le patriarche Alexis 2 a célébré la Messe de minuit pour 5.000 personnes en la cathédrale du Christ Sauveur.
L'office long de 5 heures a été retransmis par la télévision nationale.
La Noël orthodoxe n'était pas officiellement reconnue par le régime communiste, mais devint un congé public en Russie suite à l'effondrement de l'Union Soviétique en 1991. Les Communistes avaient démoli des milliers d'églises, y compris la cathédrale du Christ Sauveur, qui fut reconstruite à la fin des années 1990.

Le patriarche Grec-Orthodoxe de Jérusalem, Theophilos III, a ouvert le 6 janvier les cérémonies de Noël pour les églises grecque, syrienne et copte dans l'ancienne église de la Nativité à Bethléem.
Des fidèles locaux et des touristes ont participé aux célébrations, mais en nombre plus faible que les années précédentes.
Les problèmes de sécurité ont contribué à faire chuter le nombre de touristes. La ville est coupée de sa voisine, Jérusalem, à cause du mur de sécurité posé par Israël. Les gens sont aussi préoccupés par les violences intestines qui ont éclaté récemment dans les régions palestiniennes.

Dernier Noël du Kosovo?
Kosovo, la tragedie des ChretiensPendant ce temps, les Serbes Orthodoxes au Kosovo ont célébré Noël avec planant sur eux l'ombre d'une décision imminente des Nations Unies, au sujet du sort de la province Serbe en instance de séparation, la majorité Albanaise y demandant l'indépendance.
Ce qui reste des Serbes du Kosovo, 100.000 personnes, regardent l'avenir avec inquiétude.
"Je ne peux pas dire que ce sera le dernier Noël au Kosovo, parce que je suis un optimiste et que je crois qu'il y en aura encore au Kosovo," a déclaré à la télévision Reuters m. Slavisa Stefanovic, un habitant de Kosovska Mitrovica. "Ce n'est pas pour choquer qui que ce soit, mais Noël est toujours plus belle au Kosovo que n'importe où ailleurs."
Le père Milija Arsic, de l'église Saint Dimitrije, sur la colline Miner au dessus de Mitrovica, a déclaré à Reuters que les Serbes resteront au Kosovo.
"Nous savons que nous sommes sur notre terre, et nous nous efforcerons d'y rester," a dit Arsic. "Ici, c'était l'État de Serbie, et si Dieu veut, cela le restera."

Les célébrations de Noël en Russie ont été gâchées par les nouvelles du meurtre d'un prêtre Orthodoxe.
Interfax a rapporté que le prêtre avait été assassiné, des Icônes volées, et son église incendiée, le 6 janvier, dans le village de Neivo-Shaitansky près d'Yekaterinburg, en bordure de l'Oural. Vingt-et-une Icônes manquent dans l'église, dont certaines plus que centenaires. L'agence de presse a rapporté que plusieurs suspects avaient été arrêtés.

*-*-*-*

Chants de la Nativité
Quelques chants orthodoxes russes interprétés par la chorale des moines du monastère Saint-Jonas (Kiev). Lire la suite :
http://www.moinillon.net/post/2007/01/06/chants-de-la-Nativite
Chants populaires de Noël (russes)
http://www.moinillon.net/post/2006/12/28/chants-populaires-de-Noel

Offices de Noël (EORHF)
http://www.moinillon.net/post/2007/01/06/offices-de-Noel
Or, myrrhe et encens (Russie)
http://www.moinillon.net/post/2007/01/05/or-myrrhe-et-encens


L'Église Orthodoxe d'Amérique, autocéphalie depuis 1971 de l'ancien archidiocèse du Patriarcat de Moscou en Amérique, célèbre en Nouveau Calendrier. Aussi pendant qu'à Moscou on célébrait la Nativité, leurs millions de fidèles à eux (souvent d'origine Russe) célébraient la Théophanie :http://www.flickr.com/photos/wwabbit/348056926/
L'archimandrite Gregory bénit l'église et les fidèles.
"La fête de la Théophanie de notre Seigneur - qui commémore Son Baptême dans le Jourdain - célébrée au monastère de la Protection de la très sainte Mère de Dieu, près d'Asheville, Caroline du Nord. C'est un monastère de l'Orthodox Church in America."

RFI International : Noël Orthodoxe
La cathédrale Saint Alexandre Nevsky à Novgorod
Après les feux d’artifice de fin d’année et le passage du Ded Moroz, le «Père Gel» (le Père Noël russe), le 31 décembre, la Russie célèbre le Noël orthodoxe, le 7 janvier, selon le calendrier julien.
Avec le retour des aumôneries dans l’armée, et même, une «Déclaration des droits et de la dignité de l’homme» adoptée cette année, l’Eglise orthodoxe se fait de plus en plus présente dans la vie politique et sociale de la Russie. Avec la bénédiction du Kremlin, elle s’érige, de plus en plus, en défenseur de la patrie russe.
Reportage dans la ville de Nijni-Novgorod, à 400 kilomètres à l’est de Moscou. Lire la suite...


Aucun commentaire: