"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 avril 2007

Dynamis/Mardi Radieux : Resplendis, Nouvelle Jérusalem!



Lundi Radieux 2007, après les Vêpres
monastère de la Mère de Dieu Consolatrice
Pervijze, Belgique

MÉGALINAIRE DE LA LITURGIE DE PÂQUES

L'Ange du Seigneur dit à la pleine de grâce :
ô Vierge sainte, réjouis-toi ;
ne pleure plus, réjouis-toi,
car ton Fils est ressuscité du tombeau le troisième jour.
Peuples, réjouissez-vous !

Resplendis, resplendis, nouvelle Jérusalem,
car la gloire du Seigneur a brillé sur toi.
Exulte et danse de joie fille de Sion ;
réjouis-toi aussi, sainte Mère de Dieu,
en ce jour où ressuscite ton Fils.

Mardi Radieux – 10 avril 2007 – le Christ est ressuscité!
Saints martyrs du monastère de Kvabtakhevi
http://www.easternchristiansupply.biz/images/big/55438.jpeg
2ème Vigile de Pâques :
Isaïe 60,1-6
Resplendis, nouvelle Jérusalem, voici ta lumière, et la gloire du Seigneur se lève sur toi. Vois, la nuit couvre la terre et l'obscurité les peuples, mais sur toi se lève le Seigneur, et sa gloire t'illumine. Les nations vont s'acheminer vers ta lumière, et les rois vers le rayonnement de ton aurore. Lève les yeux et regarde autour de toi: tout le monde se rassemble pour venir à toi; tes fils arrivent de loin, et tes filles qu'on porte sur la hanche. Cette vue te rendra radieuse, ton coeur palpitera et se dilatera, car les richesses de la mer afflueront vers toi, et les trésors des nations viendront à toi. Tu seras envahie par une multitude de chameaux, par les dromadaires de Madian et d'Épha; ils viendront tous de Saba, apportant de l'or et de l'encens, et publiant l'éloge du Seigneur. Tout le menu troupeau de Kédar se réunira chez toi. Les béliers de Nebaïot seront à ta disposition; on les fera monter sur mon autel pour mon agrément, et pour l'honneur de mon temple glorieux. Qu'est-ce qui vole ainsi que des nuages, ou comme des colombes regagnant leur colombier? Oui, les îles espèrent en moi, et les vaisseaux de Tarsis ouvrent la marche, pour ramener de loin tes enfants, ainsi que leur argent et leur or, pour honorer le nom du Seigneur ton Dieu, et le Saint d'Israël, qui t'a couverte de gloire. Des étrangers relèveront tes remparts, et leurs rois seront à ta dévotion, car si j'ai frappée dans mon courroux, dans ma bonté j'ai pitié de toi. Tes portes seront ouvertes en permanence; ni jour ni nuit on ne les fermera, afin de laisser affluer les richesses des nations sous la conduite de leurs rois. Car la nation ou le royaume qui refusera de te servir, périra, et leur pays sera dévasté. La gloire du Liban viendra chez toi, le cyprès, l'orme et le buis tous ensemble, pour décorer mon lieu saint, et faire honneur à la place où se posent mes pieds. À toi viendront, humiliés, les propres fils de tes oppresseurs, à tes pieds se prosterneront tous ceux qui te méprisaient; ils t'appelleront la cité du Seigneur, la Sion du Saint d'Israël. Alors que tu étais abandonnée et honnie, sans personne pour te secourir, je ferai de toi un sujet d'admiration pour toujours, un motif de joie pour les générations futures. Tu suceras le lait des nations, et téteras la mamelle des rois; tu sauras que moi, le Seigneur, je suis ton sauveur, que ton rédempteur est le Puissant de Jacob.

Épître : Actes 2,14-21
Évangile : saint Luc 24,12-35

Resplendis, Nouvelle Jérusalem : Isaïe 60,1-16 LXX, en particulier le verset 1 : "...voici ta lumière, et la gloire du Seigneur se lève sur toi."
Depuis les temps anciens, ce passage d'Isaïe a été utilisé en 2ème position dans une série de 15 lectures prononcées lors de la Vigile Pascale, tout au long de la nuit qui commence avec les Grandes Vêpres le Grand et Saint Samedi. De nos jours, dans les monastères où on célèbre encore l'entièreté de la Vigile de Pâques, ce passage est assurément lu. Anciennement, l'administration du Mystère Baptismal aux Catéchumènes avait aussi lieu durant la Vigile, avec tous les rites trouvant leur conclusion tôt le matin de la Grande et Sainte Pâques, quand l'Église toute entière célèbre la Divine Liturgie de la glorieuse Résurrection.

De nos jours, bien souvent, dans nos églises paroissiales, cette lecture n'est pas reprise pour être lue lors de la Liturgie de Saint Basile au matin du Samedi Saint. Malgré cette omission, ses paroles sont familières aux fidèles parce qu'évoquées en la 9ème Ode du Canon Pascal; car c'est ce passage même qui a inspiré saint Jean Damascène lorsqu'il a composé le Canon Pascal.

Un excellent résumé du contenu de la vision d'Isaïe nous est donné par Théodoret de Cyr : "la prédiction comporte simultanément 3 sujets : elle prophétise, comme en ébauche, la reconstruction de Jérusalem, qui aura lieu sous Cyrus et sous Darius (589-456 avant Jésus-Christ); ensuite, comme dans un tableau "rehaussé d'un grand nombre de couleurs", elle montre aussi le contours plus exact de la vérité, la splendeur de la sainte Église; et déjà elle transmet de même, à l'avance, l'original du tableau, à savoir la vie future et la Cité céleste."

Observons ce que révèle la prophétie à propos de l'Église quand elle manifeste à travers les fidèles les réalités à venir (Héb. 10,1): l'Église est là comme
1) la Lumière dans les ténèbres,
2) le rassemblement des enfants de Dieu dispersés,
3) la gardienne des richesses spirituelles des Nations,
4) Peuple qui offre les sacrifices acceptables;
5) bénéficiaire des promesses faites à l'ancien Israël,
6) la véritable Sion, et,
7) la communauté débordant de perpétuelle allégresse.
Parce que la Lumière est venue dans l'Église, elle révèle de manière unique Sa gloire resplendissant sur elle au milieu des ténèbres de l'incroyance, de la confusion, et du péché, qui recouvrent la terre, et elle permet aux dirigeants et aux nations du monde qui reçoivent l'illumination de marcher dans la Lumière et la clarté (Is. 60,1-3).

Bien-aimés du Seigneur, levons nos yeux et contemplons tous les enfants de Dieu à présent rassemblés, toujours plus nombreux, et de toujours plus de nations où l'Orthodoxie n'avait jamais été connue auparavant (v. 4).

Que de grands trésors spirituels sont entrés dans l'Église aux cours des siècles, et continuent d'affluer en elle en tant que gardienne et balise de la Vérité! (v. 5-6)

on les fera monter sur mon autel pour mon agrément, et pour l'honneur de mon temple glorieux

Pourquoi cette affluence de peuples et de trésors spirituels? N'est-ce pas parce que les sacrifices acceptables, "on les fera monter sur mon Autel pour Mon agrément, et pour l'honneur de Mon Temple glorieux" (v. 7), et "pour honorer le Nom du Seigneur ton Dieu, et le Saint d'Israël" (v. 9)?

Le peuple de Dieu a fait l'expérience tant de Sa colère que de Sa miséricorde au cours des siècles (v. 10). Malgré tout cela, les portes de l'Église sont restées ouvertes pour tous les peuples (v. 11), les rois de nombreuses nations ont servi le Seigneur (v. 11), des gouvernements qui ont refusé le Seigneur ont péri (v. 12), et "les propres fils de tes oppresseurs, à tes pieds se prosterneront tous ceux qui te (l'Église) méprisaient" (v. 14).

Aujourd'hui, l'Église est appelée "Sion", comme dans la 9ème Ode du Canon Pascal (v. 14). Sur terre, elle est littéralement comme "la cité du Saint d'Israël" (v. 14).

Bien que dans le temps, l'Église manifeste imparfaitement la puissance transformante de la Lumière Qui habite en elle, néanmoins, elle est une véritable source de "joie perpétuelle" (v. 15) pour les fidèles, pour ceux qui savent qu'Il est le Seigneur, le Sauveur, le Libérateur, le Saint d'Israël (v. 16).

Réjouis-toi, Ô Jérusalem, et danse de joie, car tu a vu le Christ Roi sortir de la tombe tel l'Époux qui s'avance.

source


Aucun commentaire: