"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 avril 2007

Dynamis/Vendredi Radieux : la prière de Jonas (& Marie, Source de Vie)

Vendredi Radieux – 13 avril 2007 – Le Christ est Ressuscité!

La Mère de Dieu, Source de Vie
4ème Vigile de Pâques :
Jonas2,1-11
"Le Seigneur commanda à un grand poisson d'engloutir Jonas. Trois jours et trois nuits, Jonas demeura dans le ventre du poisson et, du fond de ses entrailles, il adressa cette prière au Seigneur son Dieu.
"Dans ma détresse, j'ai invoqué le Seigneur et Il m'a répondu. Du sein du séjour des morts je T'ai imploré, et Tu as entendu ma voix. Tu m'as jeté dans l'abîme, au sein des eaux; les ondes m'enveloppaient. Toutes Tes vagues, tous Tes flots passaient sur moi. Je me disais déjà: Je suis rejeté de devant Tes yeux. Comment reverrai-je encore Ton saint Temple? Les eaux m'environnaient jusqu'à la gorge, l'abîme me cernait, les algues se prenaient à ma tête; j'étais descendu jusqu'aux racines des montagnes, les verrous de la terre étaient tirés sur moi pour toujours; mais de la fosse Tu fais remonter ma vie, Seigneur mon Dieu. Quand ma vie défaillait, je me suis souvenu du Seigneur; ma prière est parvenue jusqu'à Toi dans Ton saint Temple. Ceux qui s'attachent à de vaines idoles abandonnent la source de leur grâce; mais moi, avec des chants de louange, je T'offrirai un sacrifice, j'accomplirai le voeu que j'ai formé; c'est du Seigneur que vient le Salut."
Le Seigneur donna un ordre au poisson, lequel dégorgea Jonas sur la terre sèche."

Philippiens 2,5-11
Évangile : saint Luc 10,38-42; 11,27-28

Le prophète rechignant II : Jonas 2,1-11 LXX, en particulier le verset 10 : "mais moi, avec des chants de louange, je t'offrirai un sacrifice, j'accomplirai le voeu que j'ai formé; c'est du Seigneur que vient le salut."
L'état dans lequel se retrouve le prophète Jonas à la fin du premier chapitre de son Livre soulève une question : comment comprendre l'ordre donné par le Seigneur à un très grand poisson d'avaler le prophète? En était-il dévoré, ou était-il par là délivré, lorsqu'il se retrouva dans le ventre de la bête? Cette incertitude se voit entièrement dissipée dans le second chapitre : le grand poisson servait le Seigneur, en délivrant Jonas de la mort.

La principale partie du second chapitre est un psaume de louange et d'action de grâce adressé à Dieu, "Seigneur... du Salut" (v. 10). Le thème de la reconnaissance pour la délivrance est introduit par les paroles d'ouverture du psaume (v. 3), suivant immédiatement après la brève narration d'introduction (v. 1-2). Tout d'abord, Jonas exprime la situation désespérée dans laquelle il s'est retrouvé en étant jeté à la mer (v. 4-7a). Ensuite vient son appel à l'aide (v. 7b-8a), qui comporte aussi sa description de la délivrance par Dieu (v. 7b-8). Jonas conclut son hymne de louange par une demande pour une vie nouvelle, un rejet du cheminement erroné qui avait manqué de le mener à sa perte, et un voeu de poursuivre sa vie dans la louange et l'action de grâce (v. 9-10).

Le psaume illumine le récit du prophète, mais plus encore, il enrichit l'appréciation générale que l'on peut avoir du Livre de Jonas entier. Car le message au coeur du psaume, pris séparément du récit du Livre, est en lui-même un magnifique cantique de louange qui sanctifiera quiconque l'aura à ses lèvres. Assurément, Jonas lègue un riche héritage spirituel à ceux qui ont échappé à la destruction et à la mort et connaissent le Salut par la grâce de Dieu – qu'il s'agisse de destruction physique ou spirituelle.

Comparez les manières avec lesquelles Jonas s'adresse à Dieu dans le premier chapitre et la manière dont il le fait dans son psaume : "Je suis un serviteur du Seigneur" (Jon. 1,9) comparé à "le Seigneur mon Dieu" (Jon. 2,3 LXX), ou "le Seigneur Dieu des Cieux" (Jon. 1,9) avec "j'accomplirai le voeu que j'ai formé; c'est du Seigneur que vient le Salut" (Jon. 2,10). Absence de détachement de Dieu. Le prophète parle au Seigneur dans une prière d'action de grâce, une prière chaleureuse et personnelle.

Comme pour le premier chapitre, le véritable Protagoniste du Livre de Jonas, c'est le Seigneur Dieu. Il nous adresse Son message salutaire à travers l'image de ce prophète rechignant, Jonas. Nous sommes invités à reprendre à notre tour les paroles de louange de Jonas, à en faire notre hymne Pascale. Lorsque le Livre de Jonas est lu durant la Grande Vigile de Pâques, l'ouvrage nous relie directement aux 3 jours durant lesquels le Seigneur Jésus fut dans la tombe (Jon. 2,1), révélant pourquoi le Livre approfondit notre dévotion pour l'époustouflante délivrance du Seigneur Jésus par la Sainte Résurrection.


"Tu es descendu jusqu’au plus profond de la terre,
Tu as brisé, ô Christ, les verrous éternels
qui retenaient les captifs
et comme Jonas sortant de la baleine,
Tu es ressuscité du tombeau le troisième jour."
Prêtez l'oreille à l'harmonieuse réponse de la stichère / hirmos de la 6ème Ode du Canon de Pâques qui font écho aux paroles du prophète : " j'étais descendu jusqu'aux racines des montagnes, les verrous de la terre étaient tirés sur moi pour toujours" (v. 7).

Bien-aimés du Christ, nous tous qui sommes ressuscités avec le Seigneur, unissons-nous tous pour crier à notre Sauveur, à l'image de Jonas : que ma prière parvienne jusqu'à toi dans Ton Saint Temple (v. 8)! Faisons le voeu de ne jamais suivre les vanités et mensonges de ce monde et en oublier notre source de grâce (v. 9). Que toute hésitation en nous se dissipe dans la louange et l'action de grâce (v. 10). Et puissions-nous ne jamais oublier que nous sommes le peuple de l'Eucharistie, offrant des sacrifices de louange et d'action de grâce, des femmes et des hommes qui ont fait leur voeu en faveur du Seigneur de notre Salut (v. 10). "Venez, glorifions le Christ Ressuscité d'entre les morts!"

O Christ Sauveur, hier encore, nous étions ensevelis avec Toi, et nous serons relevés avec Toi dans Ta Résurrection. Glorifie-nous avec Toi dans Ton Royaume.

En tout cas, un saint Jonas qui n'hésita pas et n'eut pas à être mis à l'épreuve avant de pleinement accepter la volonté du Seigneur, c'est saint Jonas de Manchourie...

http://pages.prodigy.net/frjohnwhiteford/stjonah_life.htm





MARIE, SOURCE DE VIE

"Vers le milieu du 5ème siècle, l'empereur Léon le Thrace avait construit, dans un faubourg de Constantinople nommé les Sept Tours et près d'une source où s'opéraient de nombreuses guérisons attribuées à la Mère de Dieu, une riche église dédiée à celle-ci. L'église fut plus tard détruite. Les Turcs élevèrent sur ses ruines la mosquée du sultan Bayazid. La crypte de l'église et la source subsistèrent cependant. En 1821, les restes de l'église furent totalement démolis. La source elle-même s'ensabla et en quelque sorte disparut. En 1833, le sultan autorisa la construction d'une nouvelle église, de dimensions considérables, près de l'emplacement de la première."

In : Catéchèse Orthodoxe, un moine de l'Église d'Orient, l'An de Grâce du Seigneur, Cerf 1988, isbn 2-204-02955-6
page 338, remarque 11

Aucun commentaire: