"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 avril 2007

Un garçon aveugle guérit par le myron d'une Icône miraculeuse


Moscou, 18 Avril 2007, 13:49, Interfax -Vladimir Suzdalev, 10 ans, complètement aveugle, a recouvré la vue après 3 jours d'onction quotidienne avec du myron.
"C'est un miracle de Dieu que mon garçon peut revoir. Avant ça, peu de médecins croyaient qu'il pourrait survivre après l'accident qui avait aveuglé Vova", déclare Tatiana, la mère de Vladimir, citée ce mercredi par le journal Tvoy Den.

Après la tragédie, elle se rendit chaque matin à la cathédrale Saint-Nicolas à Orenburg, pour s'y agenouiller en prière pour son fils unique.

Dans la cathédrale, quelqu'un parla à Tatiana d'une Icône miraculeuse de la Mère de Dieu, appelée "Skoroposlushnitsa" (Prompt secours), qui se trouvait dans l'église Saint-Michel au village de Gorodische. Tatiana partit immédiatement là-bas et pria jusqu'à la nuit tombante devant l'Icône.

Le lendemain matin, lorsqu'elle revint à l'hôpital où se trouvait son fils, on lui annonça qu'il avait quitté le coma. Vladimir passa 6 semaines de plus à l'hôpital, mais tous les médecins s'accordèrent à dire qu'il ne reverrait plus jamais.

Tatiana repartit à Gorodische. Étant en larmes devant l'Icône miraculeuse, le p. Victor, recteur, l'entendit et lui donna un petit récipient contenant de saint myron qui s'écoulait de cette Icône.

Tatiana fit une onction des yeux de son fils avec ce saint myron durant 3 jours, après quoi, il recommença à voir. Au cours des 2 semaines qui suivirent, sa vue redevint quasiment normale.

"Le diagnostic établi pour cet enfant excluait toute possibilité de recouvrer la vue. En tant que médecin, je ne sais pas expliquer la guérison de cette cécité. Ce n'est rien de moins qu'un miracle" a déclaré l'oculiste Nina Suvorova.


Icône Skoroposlushnitsa de la Mère de Dieu
Laure saint Alexandre Nevsky, Saint-Petersbourg
Source image


L'Icône de la Mère de Dieu "Prompt Secours"

L'Icône de la Mère de Dieu appelée "Prompt Secours" est une fort ancienne image miraculeuse du monastère de Dochiariou, sur la sainte montagne de l'Athos. D'après la tradition monastique, elle a été peinte au 10ème siècle, alors que saint Neophytos (commémoré le 9/22 novembre) était recteur du monastère. Une nuit, en 1664, Nil, serviteur au réfectoire, passa à côté avec une torche allumée. De l'Icône de la Théotokos qui était accrochée au-dessus de la porte, il entendit une voix lui demander de ne plus passer ainsi et souiller l'Icône avec la suie. Pensant que c'était une blague qu'un des frères lui jouait, le moine ne prêta pas attention au miracle et continua à emporter la torche allumée dans le réfectoire. Soudain, il tomba aveugle. Affligé et repentant, Nil pria devant l'Icône de la Mère de Dieu, lui demandant son pardon. A nouveau, il entendit la voix miraculeuse, qui lui annonça qu'il était pardonné, que sa vue lui était rendue, et qu'il devait tout raconter aux frères. "A partir de maintenant, mon Icône sera appelée 'Icône du Prompt Secours', car j'accorderai rapide miséricorde et exaucerai ceux qui viendront à moi." La très sainte Mère de Dieu accomplit sa promesse, et le fait encore aujourd'hui. Elle accorde rapide assistance et réconfort à tous ceux qui viennent à elle avec foi.

En Russie, des copies de l'Icône athonite miraculeuse "Prompt Secours" ont toujours été beaucoup aimées et respectées. Nombre d'entre elles sont connues pour des miracles, en particulier les guérisons miraculeuses de malades ou de possédés.
ma propre maman a été guérie miraculeusement: elle avait un oeil dont le nerf était littéralement pourri, en décomposition, constat médical, radios et tout et tout, oeil qu'ils s'apprêtaient donc à remplacer par une bille de verre, ce que les médecins avaient déjà fait pour l'autre oeil 2 ans auparavant. Par l'intercession de sainte Odile et l'eau de sa source sainte prise au Mont-Sainte-Odile, un mois plus tard, le médecin constata que non seulement le nerf n'était plus pourri, mais que l'oeil était parfaitement guéri.
Dans l'Évangile selon saint Jean, le Christ nous donne la clé des "signes" (miracles) qu'Il accompli, soit directement soit via Ses ami(e)s, depuis le début de l'Incarnation et jusqu'à nos jours : "Si tu crois, alors tu verras la gloire de Dieu.."
Gloire à Dieu en toutes choses, car "Dieu est admirable dans Ses Saints" (Ps 67,36 LXX).


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Thanks be to God.

Thank you for letting us know about this.