"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

08 avril 2007

Vêpres du Dimanche de Pâques, Hagia Barbara

Le saint Évangile est proclamé en diverses langues (saint Jean 20,19-25)
Le jeune p. Nikolaos le lit en grec liturgique
L'ancien p. Nikolaos le lit en allemand puis en slavon
Un laïc le lit en français
Le chantre Antonio le chante en albanais
Et je le lis en latin (Vulgate)

"Evangelium secundum Ioannem
'Cum ergo sero esset die illo, una sabbatorum, et fores essent clausae, ubi erant discipuli congregati propter metum Judaeorum : venit Jesus, et stetit in medio, et dixit eis : Pax vobis. Et cum hoc dixisset, ostendit eis manus et latus. Gavisi sunt ergo discipuli, viso Domino. Dixit ergo eis iterum : Pax vobis. Sicut misit me Pater, et ego mitto vos. Haec cum dixisset, insufflavit, et dixit eis : Accipite Spiritum Sanctum : quorum remiseritis peccata, remittuntur eis : et quorum retinueritis, retenta sunt. Thomas autem unus ex duodecim, qui dicitur Didymus, non erat cum eis quando venit Jesus. Dixerunt ergo ei alii discipuli : Vidimus Dominum. Ille autem dixit eis : Nisi videro in manibus ejus fixuram clavorum, et mittam digitum meum in locum clavorum, et mittam manum meam in latus ejus, non credam."

Antonio, chantre de la paroisse, entone le Phôs Ilaron, Lumière Joyeuse, l'hymne vespérale (cliquez sur le pictogramme).


Pour les Vêpres de Pâques, toute l'assemblée reprendra le chant à l'unisson


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Le Christ est ressuscité!