"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

26 mai 2007

P. Andrew: La Pentecôte, fête de la Trinité

LE DIMANCHE DE LA TRINITÉ

Au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.

En ce jour, le 50ème après Pâques, nous célébrons la fête de la Pentecôte, lorsque la plénitude de la Sainte Trinité fut révélée par la venue de la Troisième Personne de la Sainte Trinité, le Saint Esprit.

En ce jour, nous chantons que le Christ a fait devenir de simples pécheurs des sages. Comment le Christ a-t'Il fait cela?
Les a-t'Il fait s'asseoir sur un banc d'école et a commencé à les enseigner?
Leur a-t'Il donné des leçons approfondies de philosophie grecque?
Leur a-t'Il donné une traduction d'hébreux en latin?
Leur a-t'Il demandé d'apprendre par coeur une encyclopédie de théologie?
Non, bien entendu. Au contraire, Il leur a enseigné l'humilité et la pureté de coeur, et lorsqu'ils furent prêts, Il leur a envoyé de Son Père l'Esprit Saint. Cette humilité et pureté de coeur, couronnée par le Saint Esprit, c'est la clé pour comprendre, c'est la Sagesse.

Cela explique pourquoi des gens de très bonne éducation et culture sont souvent les plus stupides, et responsables de terribles malheurs et génocides. C'est ainsi qu'il y a eu nombre de grands génies dans l'histoire du monde, et nombre d'entre eux sont devenus des dictateurs assoiffés de sang. Être instruit est une chose, mais savoir comment faire bon usage de cette instruction, ça c'est tout autre chose. C'est la signification de la sagesse. La sagesse est discernement, ou la capacité à utiliser à bon escient l'information et la connaissance. D'un autre côté, la signification de la stupidité, c'est d'être instruit et au lieu d'utiliser cette connaissance pour faire le bien, l'utiliser pour s'aveugler soi-même, pour tomber amoureux de soi-même, et pour être si imbu de soi-même que l'on est aveugle par rapport à Dieu, et dès lors nie l'existence même de Dieu, qui est si évidente au plus simple des paysans. Comme dit l'Écriture : "Le fou dit en son coeur, il n'y a pas de Dieu."

L'orgueil aveugle, mais l'humilité ouvre les yeux.
L'orgueil met le Saint Esprit en fuite, mais l'humilité attire le Saint Esprit tel un aimant.

C'est pourquoi 2 hommes de même niveau d'éducation pourront lire les Évangile, un deviendra un croyant, et l'autre repoussera tout cela comme mythique. Le premier a l'humilité et la pureté de coeur, et dès lors ses yeux spirituels s'ouvriront. Le second a l'orgueil, et dès lors il sera aveuglé par cet orgueil et cette opinion personnelle, et se gonflant lui-même, il se rendra ridicule. La compréhension est donc relativement indépendante du niveau d'éducation, mais dépend de l'humilité et de la pureté de coeur. Car il n'est pas écrit "Bienheureux les biens instruits" mais "Bienheureux les coeurs purs, car ils verront Dieu."

Sur base de ceci, vous remarquerez que partout où il y a de l'orgueil présent, on trouve des opinions défendues avec obstination et dès lors des divisions. Car l'orgueil mène à la désunion, l'humilité à l'unité. C'est ce que nous chantons dans une autre hymne de ce jour, le kondakion. Nous reconnaissons qu'à l'époque où les hommes, par orgueil, construisirent la Tour de Babel, il y avait confusion des langues. Et en effet, le mot "Babel" lui-même en est devenu synonyme de confusion. D'un autre côté, nous reconnaissons que parmi les humbles, le Saint Esprit amena l'unité, et divers peuples furent capables de se comprendre malgré la différence de langage. Pourquoi donc? Parce que les opinions et l'opiniâtreté et dès lors les divisions sont le fruit de l'impureté de coeur, le fruit de l'orgueil.

Par exemple, nombre de gens disent de l'Église : "Ah oui, c'est une bonne idée, mais je ne vais pas à l'église parce qu'il y a tant de divisions et de séparations." Mais il n'existe pas de division dans l'Église, elles n'existent que parmi ceux qui ont rompu avec l'Église et son Esprit, le Saint Esprit. Toutes les divisions, depuis la plus ancienne jusqu'aux plus modernes, existent à cause de l'orgueil. Si nous examinons la moindre rupture d'avec l'Église nous trouvons l'orgueil, soit personnel soit collectif.

Ainsi, il y a ceux qui se séparent de l'Église à cause de leur nationalité et langue et politique : orgueil collectif. Ils refusent d'appartenir à la même Église que ceux qui sont d'une autre nationalité et langage. et politique. Il en est ainsi des Monophysites en Égypte et Arménie; c'est vrai concernant les Catholiques-romains avec leur base latine raciale et culturelle; c'est vrai des Anglicans qui préfèrent suivre une culture protestante anglaise spécifique après la Réforme plutôt que la culture Orthodoxe anglaise de leurs ancêtres du premier Millénaire. Et il y a tous ceux qui quittent l'Église parce qu'ils préfèrent suivre un homme plutôt que Dieu. Tous ces groupes sont appelés d'après le nom de l'homme qu'ils préfèrent suivre, comme les Wesleyens ou les Calvinistes, les Luthériens ou les Ariens, etc.

Tous ces groupes, qu'ils suivent une idéologie politique ou nationaliste ou personnelle, finissent par quitter l'Église. Pourquoi? Parce qu'ils placent les choses de ce monde en premier, et l'Esprit en second. Là où est le Saint Esprit, là est l'unité. Là où le Saint Esprit ne se trouve pas, il y a une idéologie de quelque sorte que ce soit, et dès lors la division. "C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez."

C'est pourquoi aujourd'hui les fidèles Chrétiens Orthodoxes, membres de l'Église, de tous les ages et de toutes les parties du monde et de toutes les nationalités et langues, célèbrent ensemble la fête de la Pentecôte. Aujourd'hui nous concélébrons la fête avec les Apôtres et les Pères, les Martyrs et les Confesseurs, de toutes les époques, du passé, du temps présent et à venir. Aujourd'hui nous concélébrons en remontant dans l'histoire, avec les nouveau Martyrs et Confesseurs de Russie, avec les Martyrs et Confesseurs du joug Croate, avec les Martyrs de Chine, avec les Martyrs et Confesseurs sous les Turcs, avec les Martyrs Anglais sous les Danois, tel saint Edmund, avec les Martyrs et Confesseurs d'Afrique du Nord, avec les Martyrs et Confesseurs de l'Ancienne Rome, avec les Martyrs et Confesseurs d'Asie Mineur, avec tous les Chrétiens Orthodoxes de tous les temps. Et en ce jour, nous concélébrons la même Foi avec les fidèles de nos églises à Jérusalem, en Alaska, en Sibérie, en Argentine, en Ouganda, en France, à Athènes, à Tokyo, à Lisbonne, à Sydney, à Bucarest, à Ottawa, à San Francisco,.. Car nous confessons la même Foi Orthodoxe au Saint Esprit, "Qui procède du Père et repose sur le Fils", car nous confessons la même Foi Orthodoxe au Saint Esprit, Qui apporte Sagesse et unité partout où il y a humilité et pureté de coeur.

Amen.


p. Andrew Philips


St John the Wonderworker Orthodox Church



Église Orthodoxe Russe Hors Frontières



Felixstowe, Angleterre



St John the Wonderworker Orthodox Church, Rocor, Eorhf, Felixstowe, Angleterre
*-*-*-*-*-*-*

Tu es béni, Christ, notre Dieu, Toi qui par l'envoi de Ton Esprit saint, remplis les pêcheurs de sagesse, et par eux, pris au filet l'univers tout entier. Seigneur, gloire à Toi ! (Tropaire de la Pentecôte)

Une Icône contemporaine à l'atelier Saint-André (c) :
http://www.atelier-st-andre.net/fr/pages/oeuvres/fricone18.html


Aucun commentaire: