"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

26 mai 2007

P. David Moser: La Pentecôte, Descente de l'Esprit Saint


En ce jour, nous nous souvenons que précisément 50 jours après la glorieuse Résurrection, le Saint Esprit descendit sur les saints Apôtres et ceux qui étaient rassemblés avec eux, et le fit d'une manière nouvelle et différente. Pour la première fois, le Saint Esprit vint en fait habiter dans l'âme humaine.

Avant ça, l'Esprit de Dieu pouvait descendre sur une personne pour diverses raisons – comme lorsqu'un des prophètes était inspiré pour parler ou écrire ou agir d'une manière particulière, de sorte que la volonté de Dieu puisse être manifestée à Son peuple, mais Il ne faisait pas Sa demeure en leurs âmes. Cependant, quelque chose de totalement nouveau se produisit à la Pentecôte, quelque chose de merveilleux, de formidable – Dieu vint et demeura non seulement parmi nous comme notre Seigneur Jésus-Christ, mais aussi en nous à travers le Saint Esprit. La promesse de notre Salut, que nous serions unis à Dieu, commença à trouver son accomplissement.

Cette habitation de l'Esprit Saint en elle a un profond effet sur la personne, car par cette action, la transformation est entamée. L'âme est entrée en contact avec Dieu et ne sait plus rester la même. Maintenant il est simple de voir comment le comportement de quelqu'un peut changer lorsqu'il est entré dans l'Église. Dans sa soif d'apprendre et de comprendre tout ce que notre sainte mère l'Église veut nous donner, il suivra ses instructions concernant le comportement, et fera les choses différemment de la manière dont il les faisait auparavant. Mais cela ne s'arrête pas là, car ces nouvelles actions ont leur propre effet; elles commencent à changer la manière dont l'on pense et l'on perçoit le monde autour de soi. Si, par exemple, vous souhaitez développer de la compassion pour quelqu'un, alors la meilleure manière de commencer, c'est d'agir comme si vous étiez plein de compassion, et par les actions compatissantes permanentes du corps, l'esprit commencera à penser en termes de compassion, et le coeur commencera à ressentir de la compassion. Si vous agissez envers quelqu'un de manière aimante, quand bien même vous n'auriez aucun sentiment envers lui, voire même n'auriez que des sentiments négatifs pour lui, à partir de ce moment là, peu de temps après en fait, vous commencerez à l'aimer concrètement, car tel est l'effet de l'action du corps sur le coeur. - Soit dit en passant, cette vérité contredit l'idée communément présente dans notre société du "tomber amoureux de" ou ne plus l'être, parce que ça démontre que l'amour n'est pas quelque chose qui sort de nulle part pour quelque raison mystérieuse, mais que c'est plutôt le résultat de l'effort et c'est maintenu par l'effort. - Mais même ici, ce changement ne s'arrête pas, car dès lors que nous développons nouveaux sentiments et nouvelles pensées, notre esprit change aussi et commence à développer dans l'âme les fruits spirituels de ces changements, fruits que l'on appelle des vertus, et ces vertus attirent la grâce de Dieu. Cette grâce transforme alors notre nature même, de sorte que nous n'avons plus la nature du péché, mais commençons à développer une nature qui a la ressemblance de Dieu.

Pâques et Pentecôte sont question de transformation. A Pâques, nous renaissons; nous mourrons et nous ressuscitons avec le Christ. Cette nouvelle nature ressuscitée est ensuite formée et modelée par l'Église, et elle est remplie de l'Esprit Saint. Notre Seigneur a raconté cette histoire d'un esprit impur qui avait été chassé d'un homme, et ne trouvant nul lieu de repos, pensa à revenir à sa demeure précédente. "Mais à son retour il la trouve nettoyée et meublée. Il va s'adjoindre alors 7 autres esprits encore plus méchants que lui; ils envahissent la demeure et s'y installent, et la condition finale de cet homme est pire que la première" (Luc 11,25-26). Lorsque nous sommes re-nés à Pâques, et que notre âme est "nettoyée et meublée", il est alors nécessaire que notre âme soit occupée, pour empêcher les démons d'en tirer parti, et c'est ainsi que Dieu, en Son amour et Sa miséricorde infinis, vient Lui-même demeurer en nous par le Saint Esprit. C'est ça, la fête de la Pentecôte, l'inhabitation du Saint Esprit, et la transformation qui a été entamée à Pâques est achevée par la descente du Saint Esprit à la Pentecôte. Et le Saint Esprit en nous, Lui-même, a pour effet de transformer et modeler l'âme pour parvenir à une plus parfaite prise de Sa propre image et ressemblance.

Mais Dieu n'agit pas envers nous tel un tyran, qui impose sa propre volonté sans considération de nos propres aspirations; au contraire, Il agit en Père aimant, Qui nous donne la possibilité par notre action volontaire de nous soumettre à Sa volonté, et Qui oeuvre avec nous afin que nous puissions changer. Il est dès lors nécessaire que nous coopérions avec Dieu, pour Lui permettre d'oeuvrer en nous, et de modeler notre volonté d'après Sa volonté. Si nous Lui résistons et refusons de coopérer avec Sa direction et Sa guidance, alors Il Se retirera et ne viendra pas de force en nous malgré nous. Dès lors, nous devons développer en nous-mêmes un désir pour Dieu qui dépasse tout autre désir, et un amour pour Lui qui est plus grand que tout autre amour.

Comment pouvons-nous développer ce désir et cet amour? Que venons-nous de dire à cet égard? Si vous voulez aimer quelqu'un, alors agissez comme si vous l'aimiez, et en peu de temps, l'amour commencera à grandir dans votre coeur. Donc si nous voulons développer un suprême amour pour notre Seigneur Jésus-Christ, alors nous devons commencer à agir comme si nous avions déjà cet amour. Si nous ajustons notre comportement pour nous conformer au suprême désir et amour pour Dieu, alors ce désir et cet amour grandiront en notre coeur et âme. Lorsque nous Le désirerons, alors Il accomplira notre désir; lorsque nous L'aimerons, alors Il viendra à nous. Et lorsqu'Il viendra, alors Il nous transformera en Sa propre image et ressemblance, et demeurera en nous, nous unissant à Lui-même.
Amen.
archipretre David Moser, EORHF, Boise, Idaho, USA
Archiprêtre David Moser

Saint Seraphim of Sarov Orthodox Church (EORHF),
Boise, Idaho, USA

*-*-*-*-*

Les 25 & 26 mai sont jours de fête de saint Bède le Vénérable, un des très grands parmi les Pères de l'Église en Occident. Ca tombe bien, on possède justement encore une de ses homélies sur la Pentecôte. Vous la trouverez ici :


La Pentecôte, c'est aussi "l'anniversaire" de l'Église, car l'Église est née à la Pentecôte. Nulle part dans les saintes Écritures et la Tradition d'où elles sont nées on ne trouve que ce serait un homme qui, tout seul comme un grand, aurait choisit tous les Apôtres et disciples, les aurait ordonnés, bref aurait seul fondé l'Église. Non, car c'est l'oeuvre de Dieu Lui-même. Dès lors, faire dépendre l'existence de l'Église d'un homme, prétendre qu'elle n'aurait pas été fondée par Dieu, c'est un gros vilain blasphème, en plus d'un mensonge historique absolu.

ligne du temps de l'histoire de l'Eglise, avec tous les schismes et sectes(Cliquez sur l'image pour l'obtenir en grand format).


Aucun commentaire: