"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 décembre 2007

Saint Jean Chrysostome: Sermon sur la Nativité (+ qq homélies pour les fêtes)





Je vois un mystère nouveau et admirable!

La voix des bergers retenti à mes oreilles, différente des doux accords de la flûte, mais telle le puissant chant des hymnes célestes!

Les Anges chantent!

Les archanges font entendre leurs accords!

Les chérubins laissent éclater leurs cantiques!

Les séraphins rendent gloire!

Tous célèbrent cette fête dans laquelle ils contemplent un Dieu sur la terre et l'homme dans les Cieux. Celui qui était élevé, pour notre Salut, S'est abaissé par Son Incarnation; et celui qui était abaissé est élevé par la divine miséricorde!

Aujourd'hui, Bethléem imite le Ciel: les astres de son firmament sont les anges qui chantent leurs cantiques; son soleil est le Soleil de justice qui ne peut être circonscrit.

Ne cherchez pas comment cela a pu être accompli, car lorsque Dieu veut, l'ordre de la nature doit céder. Il a voulu, Il a eu la puissance, Il est descendu. Il nous a sauvés. La volonté de Dieu s'accomplit en toutes choses.

Celui qui Est aujourd'hui est né! Celui qui Est devient ce qu'Il n'était pas. Car tout en étant Dieu, Il devint homme, sans abandonner Sa divinité [...] Des rois arrivèrent, et c'était pour vénérer le Roi céleste Qui venait sur la terre, non pas accompagné des Anges, des Archanges, des Trônes, des Dominations, des Puissances, des Principautés; mais traçant un chemin nouveau, une route non frayée, et sortant d'un sein immaculé.

Cependant, Il n'abandonnait pas le gouvernement de Ses Anges, ni ne Se dépouillait de Sa divinité du fait de Son Incarnation : les rois vinrent L'adorer comme le céleste Roi de gloire; les femmes Le vénérèrent comme né de la femme et changeant les douleurs de la femme en joie et en allégresse; les vierges Le proclamèrent comme fils d'une Vierge[..]; les enfants L'ont vu devenir petit enfant afin que de la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle sortît Sa louange parfaite; les enfants ont vu en Lui l'enfant qui S'est servi de la fureur d'Hérode pour donner à leur âge la gloire du martyre; les hommes faits ont reconnu Celui qui S'est fait homme pour apporter remède aux maux de ceux qui vivaient sous le joug.
Pour les bergers, Il est le bon Pasteur qui donne Sa vie pour Ses brebis; pour les prêtres, Il est le Grand Prêtre selon l'ordre de Melchisédech; pour les serviteurs, Il est Celui qui a pris la forme de l'esclave afin de nous racheter de la servitude.

Pour les pécheurs, Il est le Pécheur de l'Humanité.

Pour les publicains, Celui qui a choisi un publicain afin d'en faire un évangéliste.

Pour les femmes de mauvaise vie, Celui dont les pieds furent arrosés des larmes d'une prostituée repentante.

Et, pour tout dire en un mot, les pécheurs ont tous pu voir en Lui l'Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde! Dès lors, puisque tous se réjouissent ainsi, je veux aussi me réjouir, je veux partager avec les choeurs, je veux célébrer une fête! Mais je ne participerai aux choeurs non en pinçant la cithare, non en agitant le thyrse, non en m'accompagnant de la flûte, non en portant des torches allumées, mais en portant dans mes bras les linges du Christ!

Car tout cela est mon espérance!

Tout cela est ma vie!

Tout cela est mon Salut!

Voilà ma flûte, ma harpe!

C'est pourquoi je m'avance en les portant, afin que leur puissance soit toute la force de mon discours et que je puisse, dire avec les Anges et les bergers : "Gloire à Dieu dans les Cieux! Et paix sur la terre, bienveillance parmi les hommes!"

Christ est né! Glorifiez-Le!

Amen.


Autre version, longue



l'amnésie occidentale dans toute sa dramatique profondeur



Quelques homélies et articles pour les fêtes des jours à venir, jusqu'au dimanche d'après la Nativité (cliquez sur les titres pour ouvrir la page de l'article) :

"A l'image et à la ressemblance de Dieu.. difficile à vivre", sermon de saint Colomban de Luxeuil (comme bien des articles de ce "blogue", je pense bien que cette traduction offerte au lectorat francophone est totalement inédite en français)


Les saints enfants martyrs ("Saints Innocents")


Le problème historique de Noël - le p. Patrick approfondi les sources qui ont permis de composer les "Évangiles de l'Enfance", et en particulier les récits de la Nativité


Saint Augustin d'Hippone : Approchez-vous du Christ


Le Mystère de l'Incarnation - Ezéchiel et le Rouleau à double face, clés de l'Incarnation et de notre vie en Christ, par le p. Patrick Reardon


On est toujours jugé sur les apparences... (petit conte de Noël)


Or, encens et myrrhe, ou l'Adoration des Mages - approfondissement de la typologie de cet événement de Noël, par le p. Thomas Hopko


Noël chez les "martyrs au quotidien", les Chrétiens du Moyen-Orient - les dépêches d'Al Jazeerah et d'Assyrian News Agency nous content le quotidien d'horreur et de misère de nos frères et soeurs, et l'abandon total par nos pays, "pétrole oblige"


Omnes sancti martires Dei orate pro nobis - le sang des martyrs, les fêtes de saint Étienne, des saints martyrs de Nicomédie et des saints Innocents, expliquées par le p. Thomas Hopko


La Toujours-Vierge Marie - explication de la Synaxe de la Theotokos, fêtée tous les 26 décembre, par le p. Thomas Hopko




Tropaire de la Nativité du Christ - ton 4
Ta Nativité, ô Christ notre Dieu, / a fait resplendir dans le monde la lumière de la connaissance. / En elle les adorateurs des astres / ont appris d'une étoile / à T'adorer, Toi, Soleil de justice, / et à Te connaître, Orient venu d'en haut. // Seigneur, gloire à Toi.

Kondakion
de la Nativité du Christ - ton 3
La Vierge aujourd'hui enfante Celui qui surpasse tous les êtres / et la terre offre une grotte à l'Inaccessible. / Les anges Le glorifient avec les bergers / et les mages font route avec l'étoile, / car Il est né petit Enfant, pour nous, // le Dieu d'avant les siècles.


Vêpres : Lucernaire ton 2
Venez, réjouissons-nous pour le Seigneur , / et célébrons le mystère de ce jour ; / le mur de la séparation est renversé , / l'épée flamboyante se détourne, / le chérubin s'écarte de l'arbre de vie / et moi, je goûte à la nourriture du paradis, / dont j'avais été chassé à cause de ma désobéissance ; / car l'Image immuable du Père, / l'Image de son éternité prend l'aspect d'un serviteur / en venant, sans se transformer, de la Mère inépousée ; / ce qu'Il était, Il le demeure, / Il est le Dieu véritable ; / et ce qu'Il n'était pas, Il l'a assumé / devenant homme par amour des hommes ; / c'est à Lui que nous clamons : // ô Dieu, né de la Vierge, aie pitié de nous.

Au début des Vigiles :
Dieu est avec nous, peuples, sachez-le et soyez soumis. Car Dieu est avec nous. Is.8,8-9

Prêtez l'oreille, jusqu'aux confins de la terre.
Puissants, soyez soumis.
Car si vous reprenez force, de nouveau vous serez soumis.
Et le projet que vous formerez, le Seigneur le ruinera.
Et la parole que vous direz ne se maintiendra pas parmi vous.
Votre crainte, nous ne l'éprouverons pas et nous n'en serons pas troublés.
Le Seigneur notre Dieu, sanctifions-Le, et c'est Lui que nous craindrons.
Et si c'est en Lui que je me confie, Il sera pour moi sanctification.
Je me confierai en Lui et je serai sauvé par Lui.
Nous voici, moi et les enfants que Dieu m'a donnés.
Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière.
Vous qui habitez dans la contrée et l'ombre de la mort, une lumière va resplendir sur vous.
Car un Enfant nous est né, un fils, et Il nous a été donné.
Son empire a été mis sur ses épaules.
Et à sa paix il n'y a pas de limite.
Et son nom est : Messager du Grand Dessein,
Admirable Conseiller,
Dieu fort, Maître, Prince de la paix,
Père du siècle à venir.
Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit.
Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen.

Puis l'on reprend en entier :

Dieu est avec nous, peuples, sachez-le et soyez soumis. Car Dieu est avec nous.


Hirmos du canon des matines de Noël
Je contemple un mystère étrange et merveilleux : / la grotte est le ciel, la Vierge, le trône des chérubins, / la crèche, le lieu où repose Celui que rien ne peut contenir, // le Christ Dieu, que nous chantons et magnifions.


Vigile nocturne et Divine Liturgie de la Nativité selon la chair de notre Seigneur, Dieu et Sauveur, Jésus-Christ, à la paroisse des saints Silouane l'Athonite et Martin de Tours, Saint-Gilles, Belgique, lundi 24 décembre 2007

[film en cours d'encodage]
















(cliquez sur elle pour voir la photo ci-dessus en grand)












1 commentaire:

Anonyme a dit…

Joyeux Noël!
Le Christ naît!
[is that correct?]

And looks like a wonderful Nativity celebration. Many Nativity wishes and my prayers to you, your loved ones, and your parish.