"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 janvier 2008

Le monastère le plus au nord de la Russie détruit par un incendie




Photo: Murmanspas.ru


2/12/2007

Le monastère Triphon Pechenga dans l'Oblast de Mourmansk a été totalement détruit par un incendie samedi dernier. Le monastère, situé à la frontière avec la Norvège et fondé par saint Triphon au 16ème siècle, était celui situé le plus au nord en Russie. Les pompiers locaux confirment que l'entièreté du bâtiment a été détruite par le feu.

L'incendie a commencé pendant l'Office du samedi. Toutes les Icônes et objets de valeur ont été précipitament évacués hors du bâtiment par le clergé présent. Personne n'a été blessé dans l'incendie.

Le monastère avait survécu aux intenses combats de la 2ème Guerre Mondiale de même qu'à sa suppression par des unités de l'armée soviétique, mais il n'a pas résisté au feu de ce week-end.

On n'est pas encore certain de ce qui aurait causé l'incendie. Une théorie dit que le feu aurait pris à cause des travaux de reconstruction en cours dans et autour du monastère.

Le monastère Pechenga avait été fondé en 1533 à l'embouchure du fleuve Pechenga, coulant dans la Mer de Barentz, à 135km à l'ouest de la ville actuelle de Mourmansk, une fondation monastique de saint Triphon, un moine de Novgorod. En 1589, le monastère avait déjà été détruit par les flammes à cause d'une attaque par des soldats Suédois. Le dernier bâtiment du monastère comportait des matériaux du 19ème siècle.

Le monastère Triphon Pechenga est l'unique monastère de la région de Mourmansk. Il porte le nom de son fondateur, saint Trifon, qui avait répandu l'Orthodoxie au début du 16ème siècle dans la Péninsule de Kola.

Au cours des derniers mois, le monastère était en cours de rénovation, afin de répondre aux demandes du nombre croissant de pèlerins visitant le saint lieu.




Rivière de saint Triphon à Pechenga.
1894, huile sur toile
Konstantin Alekseevich Korovin (Moscou, 12/5/1861 – Paris, 11/9/1939)
Gallerie Tretyakov, Moscou

Aucun commentaire: