"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 janvier 2008

L'oecuménisme vu par st Marc d'Éphèse & st Païssios Velichkovsky (Textes transmis par st Nicodème l'Agiorite)

saint Nicodeme l'Agiorite
"Notre Église a gardé le silence sur ce point (que les Latins sont hérétiques), parce que les Latins [1] sont plus puissants et nombreux que nous; mais en fait, nous avons rompu tout lien avec eux, pour la raison même qu'ils sont hérétiques."
(Saint Marc d'Ephèse)


Saint Marc a aussi déclaré ceci lors du Concile de Florence:
"Nous nous sommes séparés des Latins pour nulle autre raison que le fait qu'ils ne sont pas seulement schismatiques, mais aussi hérétiques."
(Merci de remarquer qu'il fait bien la distinction entre schismatiques et hérétiques, et qu'il place les Latins dans cette seconde catégorie)

Et enfin, dans une note de bas de page à sa transcription des Canons Apostoliques, saint Nicodème nous dit que saint Marc poursuivait ainsi :
"Dès lors, nous ne devons pas même songer à nous unir à eux. Car, étant reconnu que les Latins sont depuis longtemps hérétiques, il est en tout premier lieu évident qu'ils ne sont pas même baptisés, en accord avec les explications de saint Basile le Grand citées plus haut, et des saints l'ayant précédé, Cyprien et Fimilien.. ils n'ont plus sur eux la Grâce du Saint Esprit avec laquelle les prêtres Orthodoxes accomplissent les mystères [2]. Ceci est un argument qui est aussi fort et indiscutable que les Canons de saint Basile le Grand sont forts et indiscutables. [3]"

"... Tous les saints docteurs universels qui ont interprété les Écritures comme d'une seule voix disent que le Saint Esprit procède du Père, et nulle part il n'est écrit qu'Il procéderait aussi du Fils. Dès lors, si les Uniates pensent exactement comme les Romains au sujet d'une si grave hérésie, quel espoir pourraient-ils avoir pour leur Salut, à moins qu'ils ne renoncent ouvertement à cette hérésie combattant l'Esprit Saint, et reviennent dans le sein de la Sainte Église Orthodoxe?" (saint Païssios Velichkovsky)

saint Paissios Velichkovsky
Dan.
source


*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


"J'aimerais bien vous plaire, mais je préfère vous sauver!"
Marcus Porcius Caton (dit Caton l'Ancien, 234-149 avant Jésus-Christ)
Certes, c'est le Christ Qui sauve, mais quand nous fermons, nous, les "portes spirituelles" d'autrui "par souci de lui plaire selon l'esprit de ce monde déchu", quelle folie, quelle folie... Et quand ce sont des hiérarques qui font cela, on rentre carrément dans le domaine de la non-assistance à personne en danger de mort éternelle. Et Dieu les a pourtant avertis : Jérémie 23,1... Ces citations patristiques que nous offre "Dan," un lecteur Orthodoxe d'Amérique du Nord, sontdès lors un salutaire et important rappel des balises que l'Église nous offre pour ne pas nous égarer dans ce monde devenu fou, et ne pas confondre bons sentiments humains et Foi salvatrice.


Notes de traduction:

[1] Au 14ème siècle, quand il écrivait ceci, saint Marc d'Ephèse n'avait plus en face de lui le moindre Orthodoxe de langue et/ou culture latine – donc le vocable "Latin" signifie pour lui tout ce qui est catholique-romain. Ce qui explique d'ailleurs qu'aujourd'hui encore, le "libellos" que doivent signer ceux qui demandent à devenir Chrétiens et qui dépendaient du Vatican avant leur conversion au Christ, se voient demander de renoncer aux "erreurs des Latins." Comme toujours avec les textes d'antan, il faut resituer en contexte, puisque nombre de Pères et Mères de l'Église Indivise étaient de langue ou culture latine.

[2] Mystères = Sacrements

[3] Les saints Pères l'ont toujours rappelé : les Canons de l'Église interdisent toute réunion, rencontre, partage, et encore plus toute forme de prière avec des non-Orthodoxes. Et c'est valable qu'on soit laïc ou patriarche. Car la Foi ne se marchande pas comme des carpettes. On peut difficilement faire de "l'économie" avec un Canon interdisant totalement quelque chose... à moins de vouloir faire l'économie de la Foi. Mais alors il faudrait être honnête et oser tomber les masques. Et ça n'a pas tardé, ils ont osé...
Hélas, ce n'est pas dans dans les medias & sites Orthodoxes oecuménistes qu'on vous rappellera cet interdit qui est aussi capital pour le Salut des hétérodoxes que pour celui des Orthodoxes. Pourquoi croyez-vous que ce sont seulement ces medias-là qui ont les faveurs et la "bénédiction" de cet épiscopat qui trahi et le Christ et l'Église toute entière, et qui ne cessent de chercher à nous égarer loin du Christ? Si on aime quelqu'un, vraiment, alors on veut le meilleur pour lui, on veut qu'il rencontre le Christ, qu'il puisse être sauvé, vivre l'éternelle béatitude, et de préférence dès ici bas – tel est l'enseignement apostolique permanent, authentique. Voici 3 récents exemples du contraire. Sans commentaire.

Le patriarche orthodoxe de Constantinople, Bartholomé Ier, sera reçu en audience par Benoît XVI le 6 mars 2008 (site hétérodoxe):
http://www.catho.be/newsletter/e-news_detail.asp?id_n=14473

site grec :
http://www.romfea.gr/index.php?option=com_content&task=view&id=696

Pour rappel, et on comprendra à quel point il est hallucinant de voir des sites Orthodoxes se réjouir de cette rencontre de mars, Bartholomeos va là-bas à l'occasion de la fête de l'institut papiste créé dans le but de faire apostasier les Orthodoxes et en faire des perdus. Et ils s'en réjouissent.

07 déc 2007 - ROME : une délégation du patriarcat de Moscou reçue au Vatican
Une délégation de l'Église orthodoxe russe, conduite par le métropolite Cyrille de Smolensk [...] lire la suite :
http://www.orthodoxpress.com/index.php?group=display&action=info&page=214


01 déc 2007 - ISTANBUL : délégation romaine au Phanar
Comme chaque année, à l'occasion de la Saint-André, une délégation de l'Église catholique romaine s'est rendue au Phanar, siège du patriarcat oecuménique, à Istanbul (Turquie), le 30 novembre dernier, pour participer à la célébration de la fête patronale de l'Église de Constantinople, indique un communiqué du secrétariat général du saint-synode du patriarcat oecuménique. Conduite par le cardinal Walter KASPER, président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, la délégation romaine a assisté à la liturgie eucharistique présidée par le patriarche oecuménique BARTHOLOMÉE Ier, [...] lire la suite :
http://www.orthodoxpress.com/index.php?group=display&action=info&page=213

Kyrie eleison


prière pour l'unité dans l'Église, p. Joseph Huneycutt, patriarcat d'Antioche

Aucun commentaire: