"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 février 2008

Gaza: des musulmans détruisent la bibliothèque des Orthodoxes dans le centre multi-services desservant aussi .. les musulmans

Des activistes font sauter la bibliothèque du YMCA
http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/7246454.stm

Nuages de fumée de la riposte des soldats Israéliens après l'attaque d'installations du YMCA dans la ville de Gaza, dont des bandits armés ont détruit la bibliothèque à l'aube. (AFP/File/David Buimovitch)source & (c) photo news.yahoo.com

vendredi 15 février 2008, 18:12 GMT
Des bandits ont attaqué l'association YMCA à Gaza-ville et dynamité sa bibliothèque, détruisant par le feu des milliers de livres, a déclaré son directeur.

Eissa Saba dit que 14 hommes ont maîtrisé les 2 gardes de sécurité du centre avant de placer des bombes dans la bibliothèque et le bureau principal. Cette dernière n'a pas explosé.

Les gardes ont dit que les attaquants leur ont demandé pourquoi ils travaillaient pour des "infidèles."

A Gaza, qui est contrôlée par le groupe islamique Hamas, habitent quelque 3.500 Chrétiens, pour la plupart Grecs-Orthodoxes.

Un certain nombre de Chrétiens et d'autres institutions considérées par les extrémistes musulmans comme étant contraires à l'islam ont été la cible de bandes armées au cours des 2 dernières années sur le territoire de la bande côtière, a dit Katya Adler, reporteur de la BBC à Jérusalem.

Jusqu'à présent, personne n'a revendiqué la responsabilité pour l'attaque, qui a été condamnée par toutes les principales factions palestiniennes.

Le Hamas, qui a expulsé le mouvement rival du Fatah hors du territoire en juin, a dit qu'il investiguait l'incident de vendredi.

La YMCA à Gaza-ville est une institution sociale ouverte aux Palestiniens de toutes les communautés.

*-*-*-*


Un Palestinien examine les dégâts à l'extérieur de la bibliothèque du YMCA à Gaza-ville, vendredi 15.2.08 source & (c) photo news.yahoo.com


Des Palestiniens examinent les dégâts dans la bibliothèque du YMCA à Gaza-ville. Des vandales ont fait exploser la bibliothèque du YMCA de Gaza, détruisant livres et meubles, a dit le directeur. Il n'y a pas eu de revendication, et la police du Hamas a refusé tout commentaire. Les institutions Chrétiennes ont été plusieurs fois visées depuis que le mouvement islamique Hamas a gagné les élections en 2006, et en octobre, un militant Chrétien a été abattu. (AP Photo/Hatem Moussa) source & (c) photo news.yahoo.com


Le site du YMCA précise que les gardes n'étaient pas armés. Et les terroristes palestiniens qui ont détruit une partie de ce centre ont détruit ce qui soutenait leur propre communauté, car comme l'explique le YMCA, "le centre YMCA de Gaza avait desservit la communauté locale depuis plus de 55 ans. Ses activités comprennant le travail avec les enfants dans les camps de réfugiés, la fourniture de locaux de réunion pour la communauté locale, des programmes de sport et de détente et un jardin d'enfants."
Quoique la plus dévastatrice jusqu'à présent, cette attaque n'est pas la première du genre :

*-*-*-*

Des Palestiniens incendient le centre YMCA de Qalqiliya
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3302162,00.html

Avant l'attaque, les groupes Chrétiens se virent recommander de quitter la ville de Cisjordanie contrôlée par le Hamas; l'identité des attaquants est connue du gouvernement local, mais des poursuites judiciaires sont peu probables.

Aaron Klein, WND
Publié: 11 nov 06, 03:44 / Israel News

Samedi, des bandits Palestiniens ont attaqué et incendié le centre principal du YMCA (association chrétienne des jeunes gens) à Qalqiliya, une grande ville de Cisjordanie contrôlée par le Hamas.
De source du gouvernement local, on a identifié les attaquants comme membres du Hamas et de groupes de terreur du Jihad Islamique, disant que les identités des attaquants sont "bien connues" des forces de sécurité de Qalqiliya, qui sont contrôlées par le gouvernement du Hamas. L'incendie criminel de samedi fait suite à une série d'avertissements des dirigeants musulmans de Qalqiliya, accusant le YMCA de la ville d'activité missionnaire, et exigeant de l'organisation chrétienne qu'elle ferme ses installations et quitte la ville, ou ait à faire face à la violence musulmane.
Selon des rapports locaux, samedi après-midi, les assaillants ont fait sauter les cadenas des portes d'entrée du YMCA, défoncé les portes, soit entrés dans le bâtiment et y ont bouté le feu. Les pompiers locaux se sont précipités sur les lieux et ont arrêté l'incendie avant qu'il ne s'étende aux bâtiments voisins. Les représentants du YMCA ont dit que le bâtiment avait subit de gros dégâts.
La police de Qalqiliya a dit qu'elle avait ouvert une enquête sur l'incident et qu'elle pourchasserait et arrêterait les attaquants. Une source politique de la ville a déclaré à WND "l'identité des attaquants est bien connue du Hamas. Nous n'attendons pas que la police contrôlée par le Hamas, que le conseil communal tenu par le Hamas ou que le ministère de l'Intérieur tenu par le Hamas fassent quoi que ce soit à propos de cette attaque."

La source a qualifié l'incendie criminel un "avertissement au YMCA et aux groupes Chrétiens dans les zones palestiniennes, qu'ils sachent qu'ils ne sont pas en sécurité."
En avril, les principales organisations musulmanes à Qalqiliya, de concours avec les mosquées locales, le mufti de la ville et les dirigeants municipaux, avaient envoyé une lettre au ministre de l'Intérieur de l'Autorité Palestinienne, dirigé par le Hamas, accusant le YMCA d'activités missionnaires et demandant au gouvernement palestinien d'immédiatement fermer les bureaux chrétiens.
Le YMCA était installé depuis 2000 à Qalqiliya.
La requête, dont WorldNetDaily a obtenu copie, dit : "Nous, prédicateurs des mosquées et représentants des principales familles de Qalqiliya, nous vous demandons de fermer les bureaux du YMCA parce que la population de Qalqiliya n'a pas besoin de telles installations, en particulier puisqu'il n'y a pas beaucoup de Chrétiens dans notre ville."
Elle avertissait : "les actions de ces institutions du YMCA, comprenant la tentative de convertir les musulmans dans notre ville, vont amener violence et tension."
Trois jours avant que la requête ne fut remise, plusieurs cocktails Molotov furent jetés contre le YMCA de Qalqiliya. Des sources politiques locales disent que les attaques aux cocktails Molotov ont suivit les sermons du vendredi dans des dizaines de mosquées de Qalqiliya, sermons dans lesquels les prédicateurs appelaient la communauté à se révolter contre le YMCA.
"Il y a eu une coordination entre les mosquées pour parler du YMCA. Un imam principal, par exemple, a averti que si le YMCA ne fermait pas, cela mènerait à des 'actes que nul d'entre nous ne voudrait voir'," a dit une source politique en avril.
Joseph Medi, responsable du YMCA à Qalqiliya, dit que leur fonctionnement local n'a jamais comporté d'activité missionnaire. "Ca n'a rien à voir avec ce que nous sommes. Il n'y a pas la moindre activité missionnaire que ce soit. Le YMCA est dans la ville pour service la population, aider aux besoins financiers, et proposer ses programmes d'activités sportives et d'éducation générale," dit Medi.
Medi fait remarquer que nombre d'employés de son bureau local du YMCA sont musulmans. Il dit que le YMCA a aidé à créer nombre de services de la communauté, y compris la contribution au financement du Al Ahli Club, le club local de football, presqu'exclusivement musulman, qui a participé à la compétition au niveau national.
Medi rajoute que le YMCA de Qalqiliya a reçu l'avertissement final des dirigeants locaux enjoignant l'association à fermer ses installations avant que ne soient prises "des mesures drastiques." Il dit qu'on ne lui a pas précisé quelles mesures.
Qalqiliya se trouve dans la partie de la Cisjordanie la plus proche de la Méditerranée. Il y aurait entre 50 et 100 chrétiens sur une population de près de 28.300 habitants. Le maire de la ville, le sheikh Waji Qawwas, est un membre du Hamas qui venait d'être juste libéré d'une prison israélienne.
Le Hamas a enlevé tous les 15 départements municipaux aux élections locales à Qalqiliya en décembre dernier. Le groupe a poursuivit en remportant la majorité absolue au parlement Palestinien en janvier, et a prit officiellement la tête de l'Autorité Palestinienne il y a 4 mois [texte de 2006; ndt].

La tendance est aux persécutions de chrétiens en Cisjordanie et à Gaza
Un dirigeant chrétien, aide du représentant du vatican à Jérusalem Michel Sabah, et ayant demandé à garder l'anonymat par peur de représailles de la part des musulmans, a qualifié les menaces contre le YMCA de Qalqiliya une partie de la tendance générale aux persécutions de Chrétiens dans les régions palestiniennes.
"C'est ce qui se passe partout en Cisjordanie et à Gaza," dit cet assistant.
Il y a eu des rapports nombreux de sévices et persécutions dans plusieurs villes de Cisjordanie à présent dirigées par l'Autorité Palestinienne. Des émeutes anti-chrétiennes ont été signalées à Ramallah, Nazareth, et dans les villages avoisinants, de même que dans des villes dans la bande de Gaza.
A Bethléem, les Chrétiens locaux se sont longtemps plaints de violences anti-chrétiennes. La population Chrétienne de la ville, autrefois de près de 90%, a fortement décliné depuis que l'Autorité Palestinienne en a prit le contrôle en décembre 1995. A présent, les Chrétiens ne forment plus que 25% de la population de Bethléem, selon des études israéliennes.
Certains analystes considèrent que l'exigence posée au YMCA de fermer est une des nombreuses indications que le Hamas pourrait chercher à imposer la loi musulmane à toute la population palestinienne.

Des officiels Israéliens disent que dans la bande de Gaza, le Hamas a établit des tribunaux islamiques intransigeants, et créé le Groupe Anti-Corruption du Hamas, qui est décrit comme une sorte de "police de la morale" opérant au sein de l'organisation du Hamas. Le Hamas a nié l'existence de ce groupe, mais récemment, il a mené un très visible "crime d'honneur" largement rapporté par les medias palestiniens.
Le gouvernement de Cisjordanie dirigé par le Hamas a subit les critiques internationales l'an dernier lorsqu'il a fait interdire un festival de musique et danse en plein air, le déclarant contraire à l'islam.

*-*-*-*

http://www.iocc.org/executivesummary



L'International Orthodox Christian Charities, l'organisation d'entraide mondiale Orthodoxe basée aux États-Unis d'Amérique, travaille aussi à Quaqiliya. Ils y ont aidé au développement de programme alimentaire et d'élevage d'ovins. C'est ce genre de soutien vital à la population que le Hamas et les imams détruisent par leurs attaques. Pour le bien de leur population, paraît-il.
Pourtant, à quelques dizaines de kilomètres de là, dans un pays dont les dirigeants sont considérés comme de "grands méchants" par nos dirigeants qui n'hésitent pas à collaborer et financer la notoire corruption palestinienne, la situation est radicalement différente. L'IOCC s'occupe aussi de créer un jardin d'enfant à Hama, en Syrie, pays aussi à majorité musulmane, pays où siège le patriarcat Grec-Orthodoxe d'Antioche, siège fondé par l'Apôtre saint Pierre comme nous le rappelle l'Écriture Sainte. En Syrie pourtant, on comprend où est l'intérêt de la population. Nos dirigeants à nous n'ont pas encore compris cette différence-là.



Concernant les persécutions subies par les Chrétiens en Palestine et en Israël, à (re)lire :
Jérusalem: les Chrétiens voudraient que les Juifs cessent de leur cracher dessus

Martyrs Chrétiens modernes: Noël à Gaza, en Turquie et à Bethléem - les média passent sous silence la persécution directe que subissent les Chrétiens, ou en accusent d'autres que les responsables... florilège médiatique très éloquent pour la Noël 2007 "ancien calendrier"

Aucun commentaire: