"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 avril 2008

La prière, par saint Ambroise d'Optina (& prière du matin des Startsy d'Optina)

saint Ambroise d'Optina, staretz


"Là où règne la simplicité, il y a des centaines d'Anges, mais là où règne la ruse, il n'y en a aucun".

"Ne vous moquez pas des pois pensant être meilleurs que des fèves, quand vous serez trempés - vous aussi vous éclaterez".

"Par quoi une personne devient-elle mauvaise? - En oubliant qu'il y a un Dieu au-dessus d'elle".

"Ceux qui pensent qu'ils n'ont rien, perdront tout."
p. Amvrosy


Saint Ambroise est fêté le 10 octobre, et aura sa "Vita" (déjà traduite en 2004) republiée ici (cette fois avec le moins possible de fautes de frappe et de "flamandismes" ;-)

Tropaire de saint Ambroise d'Optina ton 5
Nous courrons à toi O Ambroise, notre père, comme vers la source de guérison.
Car tu nous instruisis vraiment pour le chemin du Salut,
Nous préservant par la prière des malheurs et calamités,
Nous consolant dans les peines du corps et de l'âme,
Nous enseignant par dessus tout par ton humilité, patience et amour.
Prie le Christ, l'Ami des hommes, toi notre fervent intercesseur, afin que nous soyons sauvés.


icone orthodoxe russe de saint Ambroise d'Optina, staretz



PRIÈRE DU MATIN DES STARETS D'OPTINA

Seigneur accorde-moi de recevoir dans la tranquillité du coeur tout ce que m'apportera cette journée qui commence. Accorde-moi de me livrer entièrement à Ta sainte volonté. A chaque instant de ce jour, instruis-moi en tout et soutiens-moi. Quelles que soient les nouvelles que je reçoive dans le courant de cette journée, apprends-moi à les recevoir avec un coeur paisible, et la ferme conviction qu'elles sont l'expression de Ta sainte volonté. Sois le guide de mes pensées et de mes sentiments dans toutes mes actions et dans toutes mes paroles. Dans toutes circonstances imprévisibles, aide-moi à ne pas oublier que tout m'est envoyé de Toi. Apprends-moi à me comporter d'une manière juste et raisonnable avec chaque membre de ma famille (et de mon entourage), sans troubler ni peiner personne.

Seigneur, donne-moi la force de résister à toute fatigue, et à tous les événements durant cette journée. Guide ma volonté et apprends-moi à prier, à espérer, à croire, à aimer, à supporter et à pardonner. Amen.


icone orthodoxe russe des staretz d'Optina Pustin
Icône du p. Kyprian, Holy Trinity monastery, Jordanville
source


Au cours du XIXe siècle, le monastère d'Optyno ou Optina (au sud-ouest de Moscou) fut un grand centre de rénovation spirituelle en Russie, célèbre pour sa lignée de grands startsy. Par leur prière ascétique, leurs dons de paternité spirituelle, sans parler de leurs travaux sur les Pères de l'Eglise, ils attirèrent des foules de pèlerins, depuis les humbles hommes du peuple jusqu'à des politiciens de haut rang et des hommes de lettres célèbres. Après la révolution, les bâtiments furent rasés, les moines dispersés. Ces starets sont parfois considérés comme des gardiens spirituels du peuple russe qui venait en foule rechercher auprès d'eux la guérison de l'âme et du corps. Le starets le plus connu est Saint Ambroise, canonisé en 1988 par l'Eglise Orthodoxe Russe. Sa personnalité est immortalisée sous le visage du "Starets Zosime" dans les Frères Karamazov de Dostoïevski. Dans leur prière, simple et spontanée, les starets d'Optyno nous enseignent à entrer courageusement dans la grisaille de la vie quotidienne, à y faire rayonner, dans l'espérance et l'amour, la grâce divine. Le monastère a été rendu au culte au 1988, des moines de plus en plus nombreux renouent avec la tradition et travaillent activement à la restauration du monastère.
(prière & biographie d'Optina tirée d'un ancien livret du hiéromoine Paul (Pellemans), monastère de tous les saints qui ont illuminé la terre de Russie, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Belgique)


A propos de la prière (p. Ambroise)
http://www.orthodoxphotos.com/readings/ambrose/prayer.shtml
Afin que les gens ne restent pas insouciants et placent tous leurs espoirs sur des prières étrangères d'aide, le starets avait pour coutume de répéter un vieux dicton russe : "Que Dieu m'aide, mais quant à toi, paysan, ne reste pas à paresser."

Une moniale dit : "Batouchka! Par qui demanderions-nous une aide priante, si ce n'est par toi? Le staretz répondit : "Demande-la toi-même! Souviens-toi, lorsque les 12 Apôtres supplièrent notre Sauveur pour la femme Cananéenne, Il ne les écouta pas. Mais quand elle commença elle-même à supplier, elle fut exaucée."

Parce que la prière est la plus puissante arme qui soit contre l'ennemi invisible, il essaye de diverses manières d'en détourner les gens. Le staretz rapportait l'histoire suivante : "Un moine du Mont Athos avait un étourneau [ndt: un mainate?] qu'il aimait beaucoup et qui parlait. Mais voici ce qu'il y avait d'étrange – à peine le moine commençait-il à accomplir sa règle de prière que l'oiseau commençait à parler, sans cesse, ne permettant pas au moine de prier. Une fois, le radieux et saint Jour de la Résurrection du Christ, le moine vint près de la cage et dit : "Oiseau, le Christ est ressuscité!" Et l'oiseau répondit : "C'est bien notre malheur, qu'Il ait fait cela," et aussitôt il mourut, remplissant la cellule d'une insoutenable puanteur. A l'instant, le moine réalisa son erreur et s'en repentit.

Le starets dit que la chose la plus importante que regarde Dieu, c'est la disposition intérieur de l'âme d'une personne: "Un jour, abba Antoine était en visite chez un homme qui avait les jambes malades et qui lui dit : "Batouchka, mes jambes me font souffrir et je suis tellement éprouvé que je n'arrive pas à me courber jusqu'au sol." Le p. Antoine répondit : "Hé bien, il est dit dans l'Écriture : "Fils, donne-moi ton coeur" – il n'est pas dit "tes jambes."

Une vieille moniale raconta au staretz qu'elle avait vu l'Icône de la Mère de Dieu et l'avait entendue dire : "Qu'a-tu apporté comme offrande?" Elle répondit : "Qu'apporterais-je, je ne possède rien." Alors batouchka lui dit : "Il est écrit dans les Psaumes : "Quiconque offre la louange Me glorifie."


saint Ambroise d'Optina aux éditions de l'abbaye de Bellefontaine :
http://pagesperso-orange.fr/abbaye.bellefontaine/so/so34.htm
J.-B. Dunlop, "Le Starets Ambroise D'optino"
Ambroise (1812-1881) est le dernier et le plus célèbre des startsy d’Optino, ce haut-lieu spirituel russe du XIXe siècle. On a pu dire qu’en lui le startchestvo trouva son apogée. Nombreux furent ceux qui s’adressèrent à lui, de tous les horizons spirituels : foules qui quêtaient ses paroles, gens dans la peine, chercheurs de Dieu, incroyants, maîtres de la pensée russe tels Dostoïevsky, Tolstoï…
1982, 183 pages, ISBN 2-85589-034-9 - OC




Aucun commentaire: