"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

14 décembre 2020

Pandémie et clergé Orthodoxe: l'épreuve de vérité! (p. Michael)

La pandémie va être un véritable test de gouvernance chrétienne pour nos évêques orthodoxes. Ce sont les questions qui traversent l'esprit de beaucoup d'entre nous :

1. Face à cette grande crise, vont-ils mettre de côté leurs nationalismes, leurs comportements phylétistes, leur volonté d'agir unilatéralement et non de concert avec leurs frères et sœurs d'autres juridictions ?

2. Seront-ils audacieux et courageux et exerceront-ils une autorité qui ne craindra pas de prendre des décisions et qui entraînera inévitablement des réactions très diverses ? Cesseront-ils de dire des choses différentes à des personnes différentes pour quelque raison que ce soit ?

3. Donneront-ils la priorité à la sécurité de leur troupeau et ne les autoriseront-ils pas à entrer, sans permission et dangereusement, dans des pâturages inconnus ?

4. Auront-ils l'audace de collaborer et de prendre l'initiative de concevoir et de promouvoir des solutions créatives à de nouveaux problèmes ?

5. Respecteront-ils les Écritures et les Pères plutôt que de simplement adopter "la façon habituelle de faire les choses", c'est-à-dire la Tradition et non le traditionalisme ?

6. Craindront-ils le Jugement de Dieu infiniment plus que les jugements des hommes ?

Nous verrons lesquels nous émergeront comme de véritables pasteurs et gardiens des fidèles.
Cfr Ezéchiel 34 !

Hiéromoine Michael (Wood), EORHF RO, Écosse

[ndt : nous aurons vu, HÉLAS, que depuis le début de cette pandémie Covid-19, la quasi totalité du clergé se sera soumise aux autorités athées, et n'aura pas cherché le moins du monde à apporter au peuple de Dieu ce dont il a grand besoin. Mais les moutons culturels, qui ne vont à l'église que pour entendre "la langue du pays", n'auront même pas remarqué et la chute continuera. L'Heure est si proche..]


 

The pandemic is going to be a real test of Christian leadership for our Orthodox bishops. These are the questions that are going through the minds of a lot of us :

1. Will they lay aside in the face of this great crisis their nationalisms, their phyletistic behaviours, their willingness to act unilaterally and not in concert with their brothers and sisters of other jurisdictions?

2. Will they be bold and courageous and exercise a leadership which is unafraid of making decisions and that will inevitably lead to many diverse reactions? Will they stop saying different things to different people for whatever reason?

3. Will they prioritise the safety of their flockx and not allow them to enter, reclessly and dangerously, uncharted pastures?

4. Will they be bold enough both to collaborate and to lead in devising and promoting creative solutions to new problems?

5. Will they attend the Scriptures and the Fathers rather that simply endorsing "the usual way we do things.." i.e., Tradition NOT traditionalism?

6. Will they fear the Judgement of God infinitely more than the judgements of men?


We shall see which emerge us as true pastors and shepperds of the faithful.

Cfr Ezekiel 34!



Fr. hieromonk Michael (Wood), Rocor WR, Scotland



3 commentaires:

Panda a dit…

Bonjour,moi ,je suis tres triste de voir que la communion a ete changee sous pretexte sanitaire......il n'y a pas plus de deces cette annee qu'en 2019 et surtout des personnes tres agees et des personnes a risques ,morbidites)c'est a dir 0,05°/0 de la population!!!!.A qui nos eglises obeisent elles vraiment?...le masque est le symbole de l'etre humain qui perd son ame;Dieu vous benisse Amin.

Panda a dit…

bonjour,je suis très triste de constater que la communion a été changée sous prétexte de risque sanitaire ,c'est une ABERRATION.Dieu vous bénisse.Amin.

Alberto a dit…

Pour faire court et en bon français (quelle horreur !) : "Vont-ils enfin avoir des couilles ?"
Après des décennies de débandade dans tous les domaines possibles, devant leur démission, leur non résistance face à toutes les monstruosités qui sont devenu normales aujourd’hui, devant le retrait de l’Église de tous les domaines de la vie publique (économie, enseignement, politique, médias, loisir, mœurs, médical, militaire, etc….), pour ne se limiter qu’à proférer des sentences creuses ou culpabilisantes dans le milieu limité à l’extrême des églises. Totalement obsédés par leurs éternelles guéguerres juridictionnelles, leur illusoire autorité sur un peuple désorienté qu’ils méprisent et exploitent. Comment croire une seconde que ces intellectuels en soutanes calculateurs et rusés, ces mouleurs de vent, ces complices de l’avènement du NOM vont enfin réagir pour rendre à l’Église la place centrale qui lui est due dans le monde ?
Moi, ça fait longtemps que je ne crois plus au père Noël !
Que Dieu nous vienne en aide !